Thème Agriculture 

Portraits de deux jeunes agriculteurs, loin des clichés 

Le 03/05/11 |  9427 vues

Fabien Berthezene, Vice-Président des Jeunes Agriculteurs :

Je me suis installé en 1999. J'ai passé le cap des 10 ans. Avec de grands changements qui se sont produits entre le moment où je me suis installé et aujourd'hui, de grandes modifications du paysage viticole, qui nous ont obligés à nous adapter aussi à ce qu'est la viticulture mondiale aujourd'hui. Mon métier, on le fait par passion ; sinon on ne le ferait pas. Il y a quand même de la gestion au quotidien, il y a quand même des variations en termes de salaire, de prélèvements que l'on peut se faire pour vivre. C'est quand même assez compliqué.

David Laffont, Président des Jeunes Agriculteurs de Rhône-Alpes :

C'est vrai que c'est un métier difficile mais il y a d'autres métiers aussi difficiles. Je pense à mes collègues de l'Artisanat, qui sont comme nous. Mais je crois que Jeunes Agriculteurs, si on est là, c'est pour s'investir et faire voir que, en s'organisant, on peut aussi pallier à des exigences quotidiennes, à des contraintes telles que j'ai dans l'élevage laitier. J'ai un associé qui est en train de traire les vaches aujourd'hui, sinon je ne serai pas là à Paris. Et je crois que, malgré le travail quotidien qu'on a, si on s'organise, on peut, comme dans d'autres professions, vivre de son métier tout en ayant une vie à côté, comme nos concitoyens dans notre pays.

Fabien Berthezene, Vice-Président des Jeunes Agriculteurs :

Les agriculteurs, c'est pas que des pollueurs, c'est pas que des gens célibataires, c'est pas la caricature qu'on en fait à la télévision ; les agriculteurs aujourd'hui c'est des gens qui produisent notre alimentation pour aujourd'hui et pour demain, parce qu'on va être de plus en plus nombreux sur cette planète, et si on continue de faire travailler les agriculteurs comme on fait aujourd'hui, on pourra pas produire de l'alimentation pour tout le monde. Donc là, c'est vraiment important qu'il y ait vraiment une politique agricole qui se mette en place, une politique d'accompagnement des jeunes qui se mette en place puisqu'il y a plus de départs, de personnes qui partent et qui sortent des métiers de l'agriculture que ceux qui y rentrent.

David Laffont, Président des Jeunes Agriculteurs de Rhône-Alpes :

Une profession qui ne se renouvelle plus, c'est une profession qui meurt. Mais par contre, on doit avoir aussi la réalité économique du terrain et ne pas envoyer les jeunes au casse-pipe lorsqu'on s'installe. C'est pour cela qu'il y a tous les cursus avec tous les partenaires pour que, quand un jeune s'engage, on mette toutes les chances de son côté pour qu'il puisse pérenniser son projet d'installation.

Trentenaires, modernes, organisés et optimistes, les jeunes agriculteurs du XXIe siècle bousculent les idées reçues. Au Salon de l’agriculture 2011, dans le cadre de l'opération « Demain, je serai paysan », initiée par les Jeunes Agriculteurs pour promouvoir l’installation de nouveaux exploitants, un viticulteur et un éleveur témoignent. Ils évoquent les dispositifs d’accompagnement mis en place pour pérenniser les entreprises des jeunes. Une nécessité pour assurer le renouvellement des générations et subvenir aux besoins alimentaires de demain.

Source : rédaction www.creditagricole.info

Au coeur des vignes de Bergerac  

Une maison saine avec Galipoli  

Soli'Bât, les compagnons bâtisseurs  

L'humour plus fort que le handicap avec Guillaume Bats  

Ils sont lycéens et jeunes entrepreneurs  

Voyage au cœur d'une malterie à Issoudun  

Michel Alibert, Rocamadour pour passion  

C'est quoi une mission locale ?  

Muriel Hurtis, ambassadrice du Crédit Agricole Alpes Provence  

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.