Le 30/08/12

Tremplin Solidarité internationale : Association ADDEL au Togo 

A Lomé, au Togo, l’Association basque Aide au Développement Durable Economique Local (ADDEL) lutte contre la pollution des sachets plastiques en les recyclant en pavés de voirie. Une initiative utile pour lutter contre le risque sanitaire, économique et écologique engendré par cette pollution.

L'association basque ADDEL intervient à Lomé pour lutter contre la pollution générée par l'accumulation de sachets plastiques.

C’est une histoire d’amitié entre le français Walter Gauvrit et le togolais David Chateau-Gaitou qui est à l’origine de l’association ADDEL. Mais surtout leur volonté commune de lutter contre la pollution due à l’amoncellement de sachets plastiques à « Lomé, la belle », capitale du Togo. Véritable fléau des grandes agglomérations africaines, les sachets plastiques utilisés comme emballage envahissent les paysages urbains. Ils représentent l’une des formes de pollution visible la plus prégnante, avec des conséquences catastrophiques sur l’environnement, la santé et l’économie touristique. En effet, les sachets plastiques se retrouvent disséminés absolument partout ; jonchant le sol des rues, enfouis dans le sous-sol, encombrant les canalisations d’assainissement, souillant les plages puis emportés par les marées au large.

Créer de l’emploi et des ressources en luttant contre la pollution

En 2010, Walter Gauvrit et David Chateau-Gaitou créent ADDEL afin de concrétiser leur projet. S’inspirant du procédé CERVALD, né au Tchad en 1998 et ayant déjà fait ses preuves dans plusieurs villes africaines, l’association se lance dans la création d’un atelier de recyclage et de transformation des sachets plastiques en pavés de voirie. Concrètement, les sacs plastiques sont mélangés à du sable. L’ensemble est chauffé progressivement afin d’obtenir une pâte, ensuite refroidie à l’eau. Ce procédé implique de maîtriser l’étape du chauffage, au cours de laquelle le plastique ne doit pas brûler. Les premières études montrent que « le pavé de Lomé », six fois plus résistant qu’un pavé en ciment, a une durée de vie de 12 ans.

Accroître les revenus et l’autonomie des Togolais

En plus du volet écologique, le projet poursuit également un but d’insertion économique. En effet, le tri et le broyage des déchets sont pris en charge par l’association pour la promotion de l’éducation au Togo (APET) qui fait appel en priorité à des personnes désœuvrées et démunies. Après une première phase de test démarrée en juin 2012 dans un atelier-école, l’association développera son activité avec, à terme, l’objectif de diffuser cette technique auprès des Togolais dans tous le pays.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.