Crédit Agricole | Thème Développement durable 
Le 05/10/15

Méthanisation : un procédé qui transforme "le plomb en or" 

Depuis quelques années, les énergies renouvelables ont pris leur essor en France. Dernière née de cette grande famille : la méthanisation. Convaincu de l’avenir de cette filière, source d’énergies non polluantes et économiques, le Crédit Agricole soutient les initiatives essaimant sur tout le territoire.

lead-methanisation.2
Le Crédit Agricole croit à l'avenir de la filière méthanisation. Copyright ©Guillaume Kaskima

Soucieux de s’impliquer en faveur du développement durable, le Crédit Agricole entend se positionner en tant qu’acteur majeur du financement des énergies et de l’aménagement des territoires. Il a, à ce jour, déjà financé 2 415 MW de puissance électrique produite à partir des différentes énergies renouvelables : éolien, photovoltaïque et biomasse.

Processus biologique complexe permettant la valorisation de la biomasse (lisier et déchets végétaux) en gaz (méthane et dioxyde de carbone), la méthanisation semble promise à un bel avenir. Élimination des polluants, production d’électricité, de chaleur et d’engrais écologique : ce procédé, qui transforme « le plomb en or », apparaît bénéfique pour tous.

La méthanisation, un procédé d'avenir

Certains le considèrent même comme incontournable. « Face à la raréfaction des énergies fossiles combustibles, des approches durables et soutenables, basées sur l’utilisation de ressources renouvelables et écologiques, seront nécessaires pour répondre aux besoins énergétiques croissants de la population mondiale », indique Régis Nouaille, président-fondateur d’Afyren, société spécialisée dans l’ingénierie en microbiologie et bioprocédés hébergée au Village by CA, à Paris. L'avis est partagé par le Crédit Agricole, qui accompagne déjà plus de 100 projets d’installations de méthanisation, dont 80 à la ferme.

La Caisse régionale des Côtes-d’Armor a été la première banque à croire en Géotexia, la première unité collective française de traitement de la matière organique, pour laquelle elle a monté un pool bancaire. Inaugurée en 2011, cette usine de méthanisation gère les excédents de lisier des éleveurs de porcs et les déchets biodégradables de la Communauté de communes du Mené.

Les Caisses régionales soutiennent de nombreux projets

Opérationnelle depuis septembre 2014, l’unité de méthanisation d’Agri Flandres Énergie, soutenue par le Crédit Agricole Nord de France, permet quant à elle de traiter chaque jour trente tonnes de déchets, couvrant la consommation électrique de 300 foyers, et d’alimenter près de 2 000 foyers en biogaz. L’usine utilise par ailleurs la chaleur dégagée pour subvenir à ses propres besoins en chauffage, ainsi qu’à ceux d’une exploitation agricole voisine.

De leur côté, le Crédit Agricole Centre-est et le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes viennent d’investir dans le deuxième projet d’unité de méthanisation d’Agritexia, projet collectif de dix-sept exploitants agricoles, en Ardèche. Cette nouvelle usine permettra de produire 1 600 MWh d’électricité, revendue à EDF pendant 15 ans. Le traitement des effluents polluants servira également à produire de la chaleur destinée au séchage du fourrage et d’utiliser le digestat comme fertilisant écologique.

Des startup innovantes spécialisées dans les énergies renouvelables

Pôle d’excellence et d’innovation destiné à favoriser l’émergence de nouveaux talents et la diffusion de projets à fort potentiel, le Village by CA est un écosystème abritant près de 75 start-up. Parmi elles, Nénufar. Son concept repose sur la transformation des fosses à lisier en unités autonomes de production de biogaz, directement dans les exploitations, grâce à une couverture brevetée adaptable à toutes les fosses. À terme, la start-up projette d’en installer une vingtaine par an.

Également hébergée au Village, Afyren a mis au point un concept inédit s'appuyant sur la valorisation de la biomasse non-alimentaire en bioénergies et chimie verte : Afynerie. « Fondée sur la mise en œuvre d’un procédé de bioraffinerie "tout en un" robuste et flexible, cette technologie de rupture a pour objectif de proposer une logistique optimisée de la biomasse en transformant localement les déchets organiques au bénéfice de l’économie et des populations des territoires », confie Régis Nouaille.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.