Toulouse 31 | Thème Innovation 
Le 03/10/14

Un vaccin thérapeutique pour vaincre le cancer du col de l'utérus 

Alors que, chaque année, près de 500 000 femmes se voient diagnostiquer un cancer du col de l'utérus, le laboratoire Genticel développe un vaccin thérapeutique (traitement et non prévention). Son rôle : éradiquer l'infection à papillomavirus avant qu'elle ne dégénère.

GENTICEL Un vaccin thérapeutique pour vaincre le cancer du col de l'utérus
© 2013 Thinkstock

Implantée à Paris et à Toulouse, Genticel compte aujourd'hui une trentaine de collaborateurs. « Notre coeur de métier, c'est le développement de vaccins thérapeutiques, explique Martin Koch, directeur financier et administratif de cette société biopharmaceutique créée en 2001. Pour l'heure, nous avons d'ores et déjà lancé une étude clinique de phase II autour d'un vaccin destiné à éliminer, à un stade précoce, les cellules du col de l’utérus infectées par les virus HPV (papillomavirus) de type 16 et/ou 18, impliqués à eux seuls dans 70 % des cancers du col de l'utérus. »

Levées de fonds et introduction en Bourse

Pour financer ses projets de recherches, Genticel s'appuie principalement sur les fonds apportés par différents investisseurs au fil de plusieurs tours de table, ainsi que sur des financements publics, tel que le crédit impôt recherche ou ceux proposés aujourd’hui par BPIFrance. « Parmi ces investisseurs en capital, figurait Amundi Private Equity Funds, précise Solange Villeméjane, chargée de clientèle à l'agence Entreprises du Crédit Agricole Toulouse 31. Ce sont eux qui nous ont mis en contact avec Genticel dans le cadre de son introduction en Bourse en avril dernier et, aujourd'hui, nous gérons une part importante de l’épargne de la société. »

Une trésorerie sous bonne garde

« Le placement sur Euronext a suscité un vif intérêt chez les investisseurs, se réjouit Martin Koch, et de fait nous disposons aujourd’hui des moyens financiers qui nous permettront d'accompagner le développement de notre portefeuille de vaccins jusqu'à la fin de l'étude de phase II. Mais dans la mesure où nous ne dégageons aucun chiffre d'affaires, cette trésorerie est extrêmement précieuse à nos yeux. C'est pour cela que nous cherchions des partenaires de confiance pour faire fructifier notre excédent de trésorerie. A la Caisse régionale de Toulouse 31, et chez Amundi, nous avons trouvé des interlocuteurs qui ont su comprendre nos besoins et nous conseiller quant au choix des placements. C'est très important pour notre avenir. »

Nouveaux horizons

Prochaine étape ? Nouer un partenariat industriel pour les études à grande échelle de phase III avant la mise en marché mondiale. « Nous travaillons aussi sur un vaccin de deuxième génération qui vise, quant à lui, les six souches les plus fréquentes du papillome humain ouvrant ainsi de nouvelles perspectives dans la lutte contre les pathologies tumorales liées aux infections par ce virus…», conclut Martin Koch.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.