Un dispositif unique pour soulager les victimes d’AVC

Santé

Partager

de gauche à droite Davy Luneau, Pascal Giraux et Nicolas Fournier. ©Johann Trompat

La start-up Dessintey, spécialisée dans la rééducation post-AVC et le traitement des douleurs chroniques, développe un dispositif unique en Europe basée sur le principe d’illusion visuelle. Issue du Village by CA Loire Haute Loire, la jeune pousse est accompagnée par la Caisse régionale.

En France, 150 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont diagnostiqués chaque année avec un enjeu majeur de prise en charge des pertes de motricité. « Notre vocation est d’aider les thérapeutes à soigner leurs patients. Avec eux, nous ne parlons pas matériel, mais objectifs de rééducation personnalisés », explique Nicolas Fournier, cofondateur de Dessintey avec le professeur Pascal Giraux, chef de service rééducation adulte au CHU de Saint-Étienne, et Davy Luneau, spécialiste des sciences de la motricité. Depuis quatre ans, leur entreprise développe et commercialise des technologies de rééducation intensive ciblées sur un retour accéléré à l’autonomie des patients. C’est le cas de l’IVS3, leur produit phare, basé sur le principe de la thérapie miroir, qui stimule la plasticité cérébrale. Elle consiste à créer l’illusion que le membre malade du patient est capable de bouger. Très efficace, cette méthode est en pratique difficile à mettre en œuvre. La solution développée par la start-up y remédie dans un contexte où un patient consacre seulement 10% de son temps à des exercices de rééducation…

Complémentarité des compétences

Dessintey – clin d’œil au nom familier donné à Saint-Étienne – est le fruit de collaborations multiples. En 2016, Nicolas Fournier entre en relation avec Pascal Giraux et Davy Luneau grâce à Saint Étienne Métropole. « Ils cherchaient à industrialiser leur solution, je cherchais un projet d’entrepreneuriat. L’entente a été immédiate », poursuit Nicolas Fournier, sensible au respect des compétences et des limites de chacun. L’ambition commune est de faire de Dessintey, la référence des technologies de rééducation en Europe en misant sur l’innovation et le développement à l’international. Points forts : des produits imaginés selon l’expérience d’usage des thérapeutes, une approche tournée vers le soin et une fabrication qui intègre des fournisseurs locaux. Passée par le Village by CA Loire Haute-Loire, découverte à l’occasion d’une première levée de fonds en 2019, la start-up a enregistré une croissance de 150% de son chiffre d’affaires en 2021. La limitation des déplacements à l’étranger, en raison de la crise sanitaire, a été l’opportunité d’accélérer le développement sur le marché français grâce à l’enrichissement de la gamme via des partenariats. L’avenir ? Après l’Europe— une première filiale a été ouverte en Allemagne— et la Corée, la conquête des États-Unis est lancée ! De trois collaborateurs, la société est passée à quinze en moins de deux ans…

Voir aussi

Faire de la santé une priorité

Voir aussi

En voir plus
Estelle Vivien, animatrice du pôle santé de Rouen - Crédit_Agricole_Normandie_Seine 7 min

Dans les coulisses du Pôle Santé du Crédit Agricole Normandie-Seine

2 min

Sud Rhône Alpes s’engage dans la mobilité douce avec une flotte de vélos électriques pour ses collaborateurs

pôle_sante_credit_agricole_normandie_seine 3,50 min

Le Crédit Agricole Normandie-Seine ouvre les portes de son nouveau pôle Santé

1 min

La CR du Languedoc lance une campagne de communication sur la RSE

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole