Les défis de la France rurale

Le 01/06/18 - Caisses régionales

Les territoires ruraux se réinventent 

Depuis les années 1950, les transformations socio-économiques ont redessiné le visage de la France. Le temps des grandes métropoles urbaines est venu, reléguant parfois les campagnes à un rôle agricole ou paysager. Pourtant, de nombreux projets, accompagnés par le Crédit Agricole, fleurissent pour dynamiser ces territoires.

Principale OK
Le progrès technologique, associé à la volonté de mettre en cohérence la vie de famille, professionnelle et les aspirations personnelles, a fait naître le phénomène des néoruraux.

Un champ de blé mûr sous le soleil, plus loin une pâture vallonnée avec quelques vaches, là-bas un joli bois : la campagne française a toujours su se prêter au jeu de la carte postale. Mais à l’heure d’un 21e siècle déjà bien entamé, elle sait aussi battre en brèche les clichés tenaces qui la voudrait immuable.

Quelques chiffres suffisent à éclairer la transformation du monde rural. Aujourd’hui 1 Français sur 5 vit à la campagne, un quart des retraités ont choisi d’y élire domicile. Les agriculteurs y représentent 6 % des actifs et les ouvriers 32 %.

Une demi-heure pour se rendre à la maternité

Certes, la France est devenue très urbaine selon des critères démographiques. Mais les espaces ruraux recouvrent encore près de 80 % du territoire national. Si le phénomène de désertification engagé dans les années 1950 est désormais enrayé, le solde migratoire est même très légèrement positif. La France rurale pâtit du développement des grandes métropoles urbaines.

Ainsi, 26 % des habitants de la campagne vivent dans une commune n’ayant aucun commerce, et il faut en moyenne 30 minutes pour se rendre dans une maternité contre à peine 17 au niveau national. « L’éloignement et l’isolement constituent des facteurs aggravants lorsque l’on vit à la campagne, pointe Patricia Sabatier, au Crédit Agricole Charente-Périgord. Le rôle d’une banque mutualiste est de trouver des réponses appropriées à une grande variété de situations. »

Mécénat d'entreprise, prêts à taux zéro pour les artisans, les commerçants ou les associations, coups de pouce, financements participatifs, charte pour favoriser l’entraide... La liste des dispositifs mis en œuvre par la Caisse régionale est longue.

startup-est-dans-le-pre OK

La troisième édition de la Start-up est dans le pré s'est déroulée du 24 au 26 mai, à la Ferme des Cévennes à Florac.

Des start-up à la campagne

Changement de décor : fin mai 2018, du côté de Florac Trois Rivières. Un hameau cévenol s’apprête à recevoir la fine fleur de l’innovation territoriale, à l’occasion de la troisième édition lozérienne de La start-up est dans le pré : « Imaginez une cinquantaine d’entrepreneurs novices ou experts vivant une expérience collective dans l’un des plus beaux endroits de France, s’enthousiasme Sébastien Oziol, directeur de l’agence d’attractivité Lozère Développement et représentant pour le département de l'Agence régionale de développement économique d'Occitanie. Pendant 48 heures, ils travaillent ensemble à poser les bases d’une aventure innovante au long cours. »

Cette année, le concours parrainé par le Crédit Agricole Languedoc met en valeur les mécanismes de solidarité rurale. « L’opération s’inscrit dans la stratégie globale de notre agence qui veut susciter un regain démographique, poursuit Sébastien Oziol. Elle met en lumière un département et toute une région qui proposent une organisation adaptée à la diffusion de l'innovation des métropoles vers les campagnes ; il existe ici une coopération entre les acteurs, faite de proximité et de solidarité, dans un environnement où il fait bon vivre ! »

Un peu plus à l’ouest, c’est sous la forme de rendez-vous conviviaux que le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne aide les agriculteurs à négocier le virage du digital. La quatrième édition des Cafés de la transition numérique programmée à Tarbes, en mars 2018, a été l’occasion de parler agrégation de données, bâtiments et animaux connectés, utilisation de drones ou encore financement participatif…

mobilibusR OK

Dans certaines zones rurales, des navettes sont mises en place lutter contre l’isolement des seniors en leur offrant de vivre des rencontres. 

Compenser l'arrêt de certains services

Lutter contre la désertification des campagnes suppose de faire preuve de créativité : « Le réseau de nos agences peut être mis à profit pour proposer une variété de services que les populations rurales ne trouvent plus à proximité », affirme Véronique Marpaux. Cette jeune chargée de mission diversification et territoires au Crédit Agricole de Franche-Comté conduit un projet pilote qui vise à redéfinir le rôle d’une agence bancaire.

« A l’heure où de nombreux services se désengagent petit à petit, notre maillage territorial peut prendre le relais de certains d’entre eux. » Depuis un peu plus d’un an, quelques agences mettent ainsi à disposition une partie de leurs locaux pour accueillir du coworking ou permettre à des particuliers d’accéder à un point d’accès Internet. Véronique Marpaux a, dans les cartons, bien d’autres projets, comme l’accueil de sessions de télémédecine, de la visioconférence ou encore la délivrance des cartes grises automobiles. « Notre ambition est de transformer nos agences afin qu’elles soient ouvertes à tous, en proposant des prestations qui vont au-delà de ce que nous offrons traditionnellement à nos clients. »

Point Vert OK

Les Points Verts, inititiés par le Crédit Agricole, permettent aux clients de retirer de l'argent chez des commerçants de proximité.

Au plus près des ruraux

Certaines bonnes idées ont déjà quelques années. Lancés en 1988, les Points Verts restent plus que jamais d’actualité : « Le Crédit Agricole a imaginé ce partenariat avec des commerçants pour répondre aux besoins de proximité de ses clients, explique Dominique Pairochon au Crédit Agricole de l'Anjou et du Maine. Chaque semaine, 600 de nos clients entrent chez leur boulanger ou leur marchand de journaux pour faire un retrait d’argent. »

Le Crédit Agricole d’Aquitaine a lui changé le nom des Points Verts en Relais Crédit Agricole : « Nous anticipons ainsi l’arrivée de nouveaux services coconstruits avec la communauté des commerçants partenaires, tout en capitalisant sur notre marque », argumente Frédérique Auché, chef de projet. Avec un objectif de 550 Relais à terme et la création de deux agences mobiles, « nous réaffirmons notre choix d’être au plus près de tous les territoires, même les plus éloignés ».

Sortie desert medicaux OK

Les nouvelles technologies contribuent à faciliter l’accès aux soins dans les zones rurales.

Sortir des déserts médicaux

Au cœur de la vallée creusée par la Marcillande, une rivière poissonneuse appréciée pour sa fraîcheur en été, le petit village de Payrignac (Lot) lutte pour retenir ses 713 habitants et en attirer de nouveau. La commune a entrepris de restaurer la petite école primaire et veut faire construire un bâtiment médical : « Des kinésithérapeutes et des infirmiers étaient à la recherche d’un lieu adapté pour exercer leur activité, explique Fabienne Charbonnel, premier adjoint. Nous avons remué ciel et terre pour obtenir des budgets, et nous avons été retenu par l’appel à projets lancé par la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement ».

Fabienne Charbonnel espère faire coup double : adapter les offres de soins et les structures à une population vieillissante, et attirer des jeunes familles. Le pari se gagnera sur le long terme : la première pierre du bâtiment sera posée en 2019. « Mais à proximité du terrain, un lotissement est déjà en train de sortir de terre ! », s’enthousiasme-t-elle.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.