Crédit Agricole | Thème Coopération et mutualisme 
Le 02/05/18

Coopératives : un modèle d'avenir ! 

Aujourd'hui, dans des sociétés en quête de sens, la solidité du modèle coopératif conjuguée à ses valeurs* place les entreprises coopératives au centre du jeu. Pourtant, il y a quelques années, ces dernières apparaissaient inaptes à rivaliser avec la puissance de feu des multinationales.

Photo Principale Coopératives
Le modèle coopératif essaime dans de nombreux domaines, de l'agriculture à l'architecture en passant par le commerce, le BPT et des univers où l’innovation et la création sont au cœur de l’activité.

« La coopérative est une société constituée par plusieurs personnes volontairement réunies en vue de satisfaire à leurs besoins économiques ou sociaux par la mise en place des moyens nécessaires. (…) Elle respecte les principes suivants : une adhésion volontaire et ouverte à tous, une gouvernance démocratique, la participation économique de ses membres, (…). » Telle est, depuis 1947, la définition légale du modèle qui guide 22 500 entreprises françaises (chiffre 2016). La planète en compte environ un million, structurées selon les mêmes principes même si elles adoptent des formes différentes selon leur statut juridique ou la nature de leurs sociétaires.

Ces entreprises qui placent le bien commun en tête de leurs priorités restent méconnues. Pour bon nombre de nos concitoyens, la forme coopérative est un concept sympathique mais un peu flou, loin d'être associé d'emblée à son poids économique réel.

Pourtant, avec un chiffre d'affaires cumulé de 2 164 milliards de dollars, les 300 plus grandes coopératives mondiales devancent l'Italie, le Brésil et talonnent l'Inde au 7e rang des puissances de la planète. En France, les chiffres sont aussi très parlants : avec 1,3 million de salariés, 27,5 millions de sociétaires et un chiffre d’affaires de 320 milliards d'euros en croissance continue depuis dix ans - trois fois le secteur de l’automobile ! -  ce modèle économique particulier apparaît pour le moins solide.

Dans le top 10 des plus grandes coopératives hexagonales

Dans le top 10 des plus grandes coopératives hexagonales, on trouve des géants de la distribution (Leclerc et Système U), des poids lourds de l'agroalimentaires comme InVivo (magasins Gamm Vert, Biotop,…), Sodiaal (Yoplait, Candia,…) et Tereos (Béghin Say, La Perruche,…). Mais aussi Astera, une coopérative de pharmaciens qui réunit de nombreux groupements, sans oublier des leaders du secteur bancaire dont le groupe Crédit Agricole. Ces derniers figurent d’ailleurs dans le Top 10 du classement mondial des coopératives publié en fin d'année dernière par le World Co-operative Monitor, le Crédit Agricole étant même désigné comme la plus grande coopérative du monde ! Pour Dominique Lefebvre, président de la FNCA et de Crédit Agricole SA, cette performance ne doit rien au hasard : « Cela fait partie des succès de notre pays d'avoir développé de grandes banques mutualistes. Tout en gardant leur ancrage, elles ont su se hisser au premier rang des banques européennes », écrivait-il en novembre dernier dans une tribune publiée par Les Echos.

Credit agricole

Le Crédit Agricole est la plus grande coopérative du monde.

SCOP, SCIC, CAE : les nouveaux visages de la coopération

Présentes dans de nombreux secteurs, les coopératives affichent aussi des formes différentes de par leur statut juridique ou la nature de leurs sociétaires : banques coopératives dont les associés sont les clients, coopératives d'utilisateurs ou d'usagers (comme les coopératives scolaires ou HLM), coopératives d'entreprises fédérant agriculteurs, commerçants, artisans ou transporteurs… Elles peuvent aussi prendre le statut de Scop (Sociétés coopératives et participatives), de CAE (Coopératives d’activités et d’emploi) ou encore de Scic (Sociétés coopératives d’intérêt collectif).

Très présents dans le monde de l'économie sociale et solidaire, ces modèles ont aussi essaimé dans de nombreux domaines qui vont de l'agriculture à l'architecture en passant par le commerce, le BPT et des univers où l’innovation et la création sont au cœur de l’activité. Ainsi, au Crédit Agricole, la coopérative numérique Les Digiculteurs a été initiée par Crédit Agricole Store en 2012 ; le Village by CA du Finistère, a fait le choix de se doter d'un statut de SCIC. La coopérative Les Digiculteurs, groupement d’entreprises numériques et Crédit Agricole Store, la plateforme de services bancaires Crédit Agricole Store co-créent des applications bancaires pour smartphones et tablettes numériques.

Madeinscop

Elles peuvent aussi prendre le statut de Sociétés coopératives et participatives (Scop).  © CG Scop.

« On trouve aussi, depuis longtemps, de très nombreuses Scop dans l'univers de la communication, souligne Bernard Fautrez, fondateur de l'agence Résonance.coop. La plupart d'entre elles sont créées par des professionnels du secteur en quête de sens dans leur travail et d'un mode de management différent de celui qu'on peut connaître dans les entreprises classiques, fondé sur la démocratie, la solidarité et l'équité. Agiles et dynamiques, les coopératives de production sont aussi capables d'unir leurs forces pour grandir. C'est d'ailleurs ce qu'ont fait 263 Scop en se dotant d'une fédération (réseau MadeInScop) que préside Bernard Fautrez. « Avec MadeInScop, les Scop de la communication mettent en commun un réseau important d’experts dans tous les domaines », indique ce dernier. « Cette plateforme leur permet également de trouver le partenaire dont ils ont besoin pour mener à bien leurs projets. Un atout de poids dans un secteur qui nécessite de plus en plus de compétences pointues ! »

Des coopératives agricoles en mutations

Si le modèle coopératif affiche dans son ensemble une si belle santé, c'est aussi parce que son enracinement territorial natif lui offre des capacités de résilience et d'adaptation dont ne disposent pas les entreprises "hors sol". Les coopératives agricoles incarnent parfaitement cette prédisposition à accompagner les évolutions de la société pour conjuguer performance économique et responsabilité. « Depuis une vingtaine d'années, le monde coopératif est en pleine transformation, affirme ainsi Pascal Viné, délégué général de Coop de France, qui fédère 2 500  entreprises, coopératives agricoles et agroalimentaires rassemblant 3 agriculteurs sur 4 et employant 165 000 salariés. Désormais, le revenu des agriculteurs est plus lié à la capacité de leur entreprise à créer de la valeur qu'aux subventions. De fait, nombreux sont ceux qui ne se contentent plus de la production ; ils se tournent vers la transformation des produits agricoles et, de plus en plus, vers la distribution, souvent en privilégiant les circuits courts voire la vente directe. » Dans une société interpellée par des consommateurs en attente de transparence, d'éthique et d'une alimentation saine et durable, les coopératives agricoles ont par ailleurs le vent en poupe. « De plus en plus de marques, même des très grandes, revendiquent leur identité : c'est un signe qui ne trompe pas. Mais ce retour au premier plan est aussi une responsabilité pour tous les acteurs qui doivent continuer d'innover et de repenser leurs missions pour  demain », remarque Pascal Viné.

CoopdeFrance

Coop de France fédère 2 500 entreprises, coopératives agricoles et agroalimentaires. © Coop de France.

 

* La loi reconnaît ainsi les spécificités du modèle entrepreneurial de la coopérative, fondée sur les valeurs de démocratie, solidarité, responsabilité, pérennité, transparence, proximité et service.

 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.