Agir chaque jour dans l'intérêt de nos clients et de la société

Quand Cloé arrive en ville

Climat
Financement

Partager

L’unité de valorisation énergétique de la Veuve produit de l’électricité à partir de l’énergie issue de l’incinération des déchets ménagers non recyclables. @SYVALOM – Robert BENET

Cloé, un nouveau réseau de chaleur renouvelable à base de déchets ménagers, va être installé d’ici 2024 à Châlons-en-Champagne. Ce projet mené par la ville, ENGIE Solutions et la Société champenoise d’énergie, est financé par Crédit Agricole du Nord Est et Unifergie.

Une énergie propre et locale débarque à Châlons-en-Champagne. Raccordé à l’usine d’incinération de la Veuve, le futur réseau de chaleur alimentera des bâtiments publics (piscine, palais omnisports, hôpital, lycée, préfecture) de la ville de Châlons-en-Champagne, des logements et le site de Mont-Bernard où se trouve l’un des centre d’affaires du Crédit Agricole du Nord Est. La Caisse régionale finance l’ensemble de ce réseau de chaleur aux côtés d’Unifergie, filiale de Crédit Agricole Leasing & Factoring, à hauteur de 50 M€

Baptisé Cloé, ce projet d’envergure, est porté à 49 % par la Société champenoise d’énergie (SCE) dont la ville de Châlons est actionnaire et ENGIE Solutions (51 %). Il fonctionnera grâce à l’énergie produite par la combustion des déchets ménagers des habitants de la Marne, permettra une économie de 17 000 tonnes de CO2 par an et devrait permettre de réduire la facture en énergie.

Produire de l’énergie grâce aux déchets ménagers

En 2020, des échanges avaient déjà eu lieu entre la Caisse régionale du Nord Est et le Syndicat départemental de valorisation des déchets de la Marne (Syvalom), autour de la création de ce réseau de chaleur. Ces discussions avaient conduit la Caisse régionale à financer la transformation du site de la Veuve pour passer de l’énergie électrique à l’énergie thermique à partir de la combustion des déchets ménagers. 

Un an plus tard, fin 2021, le Crédit Agricole du Nord Est finançait cette fois la coopérative Luzeal pour ses travaux de raccordement à ce réseau lui permettant, lorsque la chaleur n’est pas utilisée pour les bâtiments publics en été, de l’utiliser pour sécher la luzerne.

Aujourd’hui, cette nouvelle étape, et non des moindres, confirme la mission principale de la Société champenoise d’énergie (SCE) « de produire autant d’énergie renouvelable qu’on consomme d’énergie fossile », avait déclaré il y a quelques mois Jérôme Mât, son président. Du côté du Crédit Agricole du Nord Est : « Cette opération valorise notre modèle et les synergies dans le groupe autour d’un financement mené de bout en bout par le Crédit Agricole avec une dimension RSE forte autour de la transition énergétique, de la gestion des déchets, de la réduction des gaz à effet de serre », conclut Nicolas Guizelin, responsable du centre d’affaires développement du territoire.

Voir aussi

En voir plus
Les déchets dans le viseur de LitterSnap 6 min

Les déchets dans le viseur de LitterSnap

Epargne responsable_Amundi_climat 2 min

L’épargne verte : Amundi montre la voie

Premier tracteur électrique par Seederal 3 min

Seederal développe le premier tracteur électrique

Thierry Langreney, fondateur de l'ONG Les Ateliers du Futur 4 min

Assurance et climat : le point de vue de Thierry Langreney

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole