Agir chaque jour dans l'intérêt de nos clients et de la société

Le Crédit Agricole, acteur du projet Canal Seine-Nord Europe

Climat
Financement

Partager

Canal du Nord CSNE
Canal du Nord ©Olivier Delmarre

La France ne représente que 2 % du réseau fluvial européen. L’Hexagone bénéficie cependant de belles opportunités et le Canal-Seine Nord Europe en est un parfait exemple. Les Caisses régionales Nord de France et Brie-Picardie soutiennent le projet qualifié de « chantier du siècle ».

CSNE, quatre lettres, un projet à dimension européenne. CSNE, un projet dont les premières réflexions remontent au début des années 1970. CNSE ou comment raccorder l’Oise à hauteur de Compiègne aux canaux de l’Escaut et de la Sensée ? CNSE pour Canal Seine-Nord Europe, un projet qui devient enfin réalité et pour lequel le Crédit Agricole est particulièrement fier d’être l’un des acteurs majeurs.

Le Nord et le Pas-de-Calais en pleine transformation

Le réseau fluvial européen s’étend sur 38 000 km dont 20 000 km à grand gabarit (supérieur à 1 000 tonnes de chargement). C’est un réseau très dense dans lequel la France ne représente pourtant que 2 %. Grâce au Canal-Seine Nord Europe, elle bénéficie de belles opportunités. La construction de cette nouvelle voie navigable (107 km) va constituer le cœur du plus grand réseau européen de transport fluvial dénommé Seine – Escaut. Ces voies relieront Compiègne dans l’Oise à Aubencheul-au-Bac dans le Nord. Une liaison qui permettra de transporter les marchandises par voie fluviale plutôt que par la route.

Et sur ces 107 km à construire, 28 km concernent le Pas-de-Calais et le Nord traversant douze communes essentiellement rurales, proches des centres urbains d’Arras, de Douai et de Cambrai. Les points de raccordement seront les canaux de l’Escaut et de la Sensée.

Carte du tracé du CSNE dans le Pas-de-Calais et le Nord

Optimiser les échanges fluviaux

Aujourd’hui, deux grands bassins existent : celui des Hauts-de-France qui remonte jusqu’au Benelux et celui de la Seine, du Havre jusqu’à la région parisienne. Actuellement, seuls les bateaux de moins de 1 000 tonnes peuvent passer d’un bassin à l’autre. Pour traverser, les autres vont jusqu’à Dunkerque et naviguent jusqu’à l’embouchure de la Seine ou inversement. Le Canal Seine-Nord Europe doit donc être élargi pour favoriser le transport intérieur et notamment gagner en temps de trajet.

Nord de France et Brie-Picardie contribuent à hauteur de 60 millions d’euros

Côté budget, 5 milliards d’euros ont été financés par l’Europe (50 %), l’Etat (20 %), les régions Hauts-de-France et Île-de-France et les départements du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme (20 % auxquels les Caisses régionales Nord de France et Brie-Picardie ont contribué à hauteur de 60 millions d’euros). Le solde sera financé par un emprunt de bouclage adossé à une ressource fléchée par l’Etat.

A travers ce grand projet, le Crédit Agricole Nord de France – ancré sur un territoire riche de 140 km de littoral, de trois ports maritimes et d’un arrière-pays aux diverses activités économiques – affiche sa volonté de devenir le partenaire de référence des acteurs maritimes. Une filière dédiée est d’ailleurs en cours de création au sein de la Caisse régionale. Une commission Economie et Aménagement du Territoire suit de près l’avancement du projet et tisse des liens avec l’ensemble des acteurs du territoire, porteurs de grands projets.

© La confection

Les enjeux économiques, environnementaux et sociétaux point par point

© La confection

  • De la formation et de l’emploi dans différents secteurs d’activités : création de ports fluviaux, d’entreprises logistiques ou renforcement de la main d’œuvre pour les entreprises existantes. Seront privilégiés les profils en insertion.
  • De l’attractivité pour le territoire avec la création notamment de nouveaux parcs d’activités aux abords du Canal, dans les ports intérieurs.
  • Un environnement protégé et sécurisé. Le fluvial est en effet le mode de transport le plus écologique.  Un seul convoi fluvial équivaut à 220 camions. Suivant sa taille, le convoi émet trois à cinq fois moins de CO2 que les autres moyens de transport. Sans oublier un risque d’accidents largement diminué. Un grand enjeu économique sera aussi de verdir la flotte fluviale.
  • Un cadre de vie de qualité sera conçu par des paysagistes pour que chacun puisse profiter des pistes cyclables, des promenades piétonnes et des espaces naturels et paysagers.

Voir aussi

En voir plus
2 min

Le Crédit Agricole Aquitaine s’engage pour la prévention contre les incendies de forêts

Sur la route des transitions au Crédit Agricole 7 min

Les Routes des Transitions, c’est parti !

10 min

L’agrivoltaïsme invité du podcast des Énergiculteurs

Interview Axelle Lemaire, directrice développement durable, Sopra Steria 9 min

Rencontre avec Axelle Lemaire

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole