Caisses régionales | Thème Innovation 
Le 20/12/21

Le Crédit Agricole dit « Wirk » à la conformité ! 

Pour répondre à ses obligations en matière de conformité, le Crédit Agricole fait appel à ses équipes expertes. La banque collabore aussi avec des start-up. Wirk a ainsi déployé une solution agile à l’ensemble des Caisses régionales.

cainfo-wirk

La conformité ou « compliance », pour les milieux initiés, occupe une place de plus en plus stratégique dans les banques. Elle vise à prévenir et à lutter contre la fraude, la délinquance financière, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Elle est obligatoire, donc incontournable pour les acteurs bancaires et de l’assurance.

Le Crédit Agricole développe des contrôles et des automatisations avec ses filiales et entités expertes. Ils permettent d’optimiser la sécurité et de se prémunir contre d’éventuelles sanctions administratives ou judiciaires. Le Groupe collabore aussi avec des start-up qui proposent des solutions innovantes, concrètes et agiles. Son objectif est d’atteindre les normes les plus strictes en matière de conformité, notamment dans l’identification des clients (Know Your Customer ou KYC).  

Certaines de ces start-up sont hébergées au sein des Villages by CA, à Paris et en région. Le Crédit Agricole travaille aussi avec d’autres sociétés présentes sur le territoire français. Wirk propose ainsi une solution permettant de simplifier le traitement des contrôles de conformité pour l’entrée en relation des personnes morales (entités dotées de la personnalité juridique comme une entreprise par exemple) sur la recherche des bénéficiaires effectifs. Après avoir livré sa solution à Crédit Agricole d’Ile-de-France, cette dernière a été intégrée par Crédit Agricole Technologies et Services (CATS), et elle est aujourd’hui déployée dans les 39 Caisses régionales.

Accélérer la course à la conformité…

Daniel Benoilid, directeur de Wirk, explique le succès de sa solution : « Notre aventure avec le Crédit Agricole a commencé en 2017 avec la Caisse régionale d’Ile-de-France. La mission visait à améliorer substantiellement la base de données des bénéficiaires effectifs des personnes morales dans le contexte d’une directive européenne en lien avec la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », explique-t-il.

Pour être en règle, il est obligatoire pour une banque d’identifier toutes les personnes en lien avec une entreprise : les dirigeants, les actionnaires, etc. Ce travail colossal et très chronophage est géré rapidement et efficacement chez Wirk grâce au savant mélange de l’intelligence artificielle (IA) et d’une communauté d’acteurs indépendants, tous basés en France. Ils complètent, vérifient et abondent l’extraction de l’IA lorsque c’est nécessaire. « Nous remontons alors toute la chaîne de détention d’une société à partir d’un simple numéro SIREN, des statuts, etc. Quand l’entreprise est détenue par une holding, avec à sa tête, d’autres personnes, etc., la tâche devient plus ardue poursuit-il. Grâce à notre modèle hybride IA + humain, nous parvenons à fournir au Crédit Agricole une fiche de synthèse « bénéficiaire effectif » avec des délais et une précision de l’information requise extrêmement performants. »

… dans toutes les Caisses régionales

Depuis cette première mission, la solution a été déployée dans l’ensemble des Caisses régionales de Crédit Agricole par le « Pôle Utilisateurs Clients Comptes Packages », qui œuvre avec ses cinq Caisses régionales référentes et sa Caisse sponsor Provence Côte d’Azur, à l’amélioration des usages et des produits pour l’ensemble des Caisses régionales, avec l’appui opérationnel de CATS et de Crédit Agricole Group Infrastructure Platform (CA-Gip).

Jean-Luc Egea, responsable de l’un des domaines de ce pôle, explique : « Nous avons commencé à travailler avec Wirk l’année dernière pour optimiser notre conformité dans « le parcours d’entrée en relation » des entreprises et personnes morales et l’expérience a été concluante puisque nous sommes parvenus à un taux de récupération des données de 95 % », annonce-t-il. Et d’ajouter : « Une satisfaction d’autant plus grande lorsqu’on sait que la solution va être déployée à l’ensemble des Caisses régionales », confie-t-il.

D’autres collaborations à venir

L’aventure avec Wirk pourrait bien se poursuivre. La start-up a testé une autre brique de sa solution début 2021 toujours avec la Caisse d’Ile-de-France. Elle concerne le marché des particuliers pour améliorer la récupération des justificatifs de domicile à l’entrée en relation d’un nouveau client. Il s’agit toujours de répondre à des obligations de conformité d’un point vue du respect des délais. Un conseiller bancaire n’a en effet que trente jours pour réunir toutes les pièces nécessaires à l’ouverture d’un compte bancaire. Un délai pas toujours simple à respecter quand il s’agit de récupérer des pièces complémentaires (délai de validité du document dépassé, client hébergé devant fournir une attestation d’hébergement et la carte d’identité de l’hébergeur, le livret de famille attestant d’une filiation, etc.)

« Nous sommes plutôt satisfait de ce test réalisé en moins de six semaines. Le résultat obtenu est supérieur à la qualité attendue selon un contrôle conformité interne », confie Daniel Benoilid, chez Wirk. De quoi laisser présager de nouvelles collaborations avec les Caisses régionales et peut-être, qui sait, d’autres entités du groupe Crédit Agricole…

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.