Crédit Agricole


Brie Picardie | Thème Développement économique 
Le 15/10/20

Ÿnsect, la petite bête qui monte, qui monte... 

Ÿnsect est une entreprise française, experte dans l’élevage d’insectes et dans leur transformation à destination de la nutrition animale et végétale. Elle vient de clôturer un tour de table en série C de 316 millions d'euros auprès de nombreux acteurs bancaires et investisseurs internationaux. Le Crédit Agricole Brie Picardie a participé à l'opération.

Insectes Tenebrio Molitor-web
© Ynsect

On l'appelle ver de farine Molitor ou, encore, scarabée Tenebrio Molitor. Ÿnsect, la société experte dans l'élevage et la transformation de ce ver à destination de la nutrition animale et végétale, ambitionne de finaliser la construction de sa ferme dédiée à Poulainville, près d'Amiens (dans la Somme). Ÿnsect a en effet annoncé une deuxième levée de fonds de 206 millions d'euros, après une première de 110 millions d'euros effectuée début 2019. Si ce nouveau et très médiatisé financement provient de différents apports internationaux, de Hong Kong aux Etats-Unis en passant par le Luxembourg (Astanor Ventures et Happiness Capital déjà présents lors de la première levée de fonds, Upfront Ventures, Footprint Coalition, fondé par l'acteur Robert Downey Junior, Supernova Invest, Artmat Group), il avait toutefois été initié par des acteurs plus locaux : Caisse des dépôts, Caisse d'Epargne des Hauts de France et… le Crédit Agricole Brie Picardie, réunis en un pool bancaire. Déjà présente lors de la première levée de fonds de 110 millions d'euros opérée début 2019, la Caisse régionale Brie Picardie avait assuré la structuration du crédit destiné à financer la construction et l'équipement de l'unité de production de Poulainville, dont l'ouverture est programmée fin 2021/début 2022.

Des protéines à destination des animaux de compagnie

Protégée par une trentaine de brevets, la production de larves du scarabée Tenebrio Molitor est destinée à nourrir les poissons, les animaux de compagnie mais aussi à alimenter les plantes en engrais ultra-performants, les premiers au monde à avoir obtenu une homologation de mise sur le marché d'un engrais naturel à base d'insectes. Baptisée Ynfarm, la future première ferme usine verticale du monde (36 m de haut), également première ferme carbone négative, vise une production de 100 000 tonnes d'ingrédients annuels en même temps que la création de 500 emplois dont 95 directs d'ici trois ans, en privilégiant l'emploi local.