Crédit Agricole


Charente Maritime Deux-Sèvres | Thème Coopération et mutualisme 
Le 04/09/20

Un trophée pour le Café des aidants de Niort 

L'initiative locale à l'honneur. A Niort, ceux qui aident un proche malade ou handicapé ont un lieu où souffler, grâce à l'association Melioris. Mode d'emploi d'une démarche qui vient d'être primée par le Crédit Agricole Charente-Maritime - Deux-Sèvres.

iconoistock
© IStock

Aider ceux qui aident. A Niort, cette belle idée vaut à l'association Melioris d'être lauréate des Trophées de la vie locale. Une distinction décernée par le Crédit Agricole Charente-Maritime-Deux-Sèvres qui, chaque année, accompagne plus de 240 actions locales.

C'est avec son Café des aidants, lancé en 2016, que Melioris se distingue. Laurent Feron en est le directeur. Il détaille : « Une fois par mois, nous accueillons une dizaine de participants. Ils s'occupent d'un conjoint ou d'un enfant atteint d'un handicap, d'un parent refusant d'aller en Ehpad... »

Un temps de respiration et d'information

Ainsi, le Café des aidants est-il un moment de respiration. Responsable recherche et développement pour Melioris, Estelle Thibaud explique : « Nous nous retrouvons pendant deux heures à la librairie L'Ombre du Vent. Il y a un thème. Cela peut-être : comment ne pas m'oublier, la nutrition, préparer le moment de la séparation. Mais aussi les droits en tant qu'aidant... »

Echanges d'expériences

Chaque réunion est animée par une psychologue et une assistante sociale. Estelle Thibaud relève : « Le thème du jour est aussi un prétexte à la discussion. Pour les aidants, c'est donc un moment important pour confronter leurs impressions, leurs sentiments, leurs difficultés. C'est aussi un espace de conseil. »

Humanisme et solidarité

Laurent Feron souligne par ailleurs : « Les trois premières années ont été financées par les Caisses locales du Crédit Agricole de Niort et Aiffres-Prahecq. Nous nous sommes retrouvés sur des valeurs humanistes, de solidarité. En plus de cet engagement, des administrateurs de la banque venaient. A chaque réunion, ils accueillaient les aidants en leur proposant une boisson. Puis, lorsque la séance commençait, ils s'éclipsaient. »

Désormais, Melioris travaille à de nouvelles initiatives en direction des aidants. Comme des consultations famille, ou encore un projet de maison de répit.