Crédit Agricole


Côtes-d'Armor | Thème Développement économique 
Le 16/03/18

Breizh Triporteurs met la convivialité sur trois roues 

Originaire de Saint-Brieuc, Léo Stiefvater est à la tête d'une société plutôt originale. Son affaire roule grâce au triporteur qu'il décline au gré des besoins et envies de chacun. Le Crédit Agricole des Côtes-d'Armor, séduit par le concept, soutient ce jeune chef d'entreprise.

1
Le jeune chef d'entreprise, Léo Stiefvater.

Une douce odeur de café vient chatouiller les narines de la vingtaine de cadres réunis en séminaire. Mais, à la différence de ce qui passe habituellement dans les conventions d'entreprise, le « petit noir » de la pause n'est pas préparé par une machine à café classique. Le percolateur est en effet installé sur un splendide triporteur à pédales, garé juste devant la salle de réunion.

Il emploie trois salariés

Au guidon, Léo Stiefvater, un jeune chef d'entreprise aujourd'hui à la tête d'une flottille de quatre triporteurs : « Mes études m'ont conduit à passer du temps en Finlande et aux Pays-Bas, où j'ai apprécié d'utiliser le vélo au quotidien. Quand je suis revenu en France, une fois mon diplôme en poche, j'ai franchi le pas et créé cette activité de restauration mobile. »

Originaire de Saint-Brieuc (22), l'entrepreneur a souhaité revenir en Côtes-d'Armor pour développer son projet. Il emploie aujourd'hui trois salariés et décline le concept en plusieurs formules : « Nous avons lancé un deuxième triporteur-café à Rennes, un triporteur publicitaire entièrement personnalisable et un triporteur équipé de caméras pour animer des événements festifs. »

Quand Breizh Triporteurs embarque une caméra

Ce dernier modèle s'appelle le Kaméra Frappée, comme un clin d’œil à la série TV humoristique qui multipliait les sketches filmés depuis le point de vue d'une machine à café. Accompagné par le Crédit Agricole des Côtes-d'Armor, Breizh Triporteurs continue sa diversification avec une offre de négoce d'équipements de restauration mobile.