Agir chaque jour dans l'intérêt de nos clients et de la société

Le Crédit Agricole, acteur des collectivités publiques depuis cent ans

Financement

Partager

Le credit agricole - acteur sociétal

Il y a cent ans, une nouvelle loi facilitait, par des avances de l’État, la distribution de l’énergie électrique dans les campagnes. Le Crédit Agricole était alors choisi pour distribuer ces prêts aux communes et aux départements ruraux, son champ d’intervention traditionnel.

Après la Première Guerre mondiale, l’électrification du pays ne concerne qu’une partie du territoire, essentiellement les villes. Les campagnes sont confrontées à l’exode rural. Les jeunes, notamment, sont attirés par la vie citadine qui semble plus « facile ». Dans ce contexte, l’électrification des communes est vue comme un moyen d’améliorer les conditions de vie. Chez les agriculteurs, elle vient surtout pallier le manque de bras et améliore les rendements.

Distribuer les prêts aux communes rurales

Le 2 août 1923 une loi est promulguée. Son but est de faciliter, par des avances de l’État, le financement des travaux d’électrification des communes rurales. Comme il s’agit alors du territoire d’exercice du Crédit Agricole, celui-ci est chargé de distribuer ces prêts. Concrètement, le Trésor met à disposition de l’Office national du Crédit Agricole, au taux plafond de 2,80 %, une somme de 600 millions de francs. Le Crédit Agricole se sert de cet argent disponible pour proposer des prêts aux collectivités et l’État compense la différence d’intérêt entre le taux de 2,80 % et celui proposé par les Caisses régionales. Cette nouvelle disposition est un succès puisqu’en 1930, 6 650 communes ont bénéficié de ces prêts, soit 35 % des communes rurales concernées. Pour le Crédit Agricole, c’est aussi un moyen de s’extraire de l’agriculture stricto sensu et d’aller à la conquête de nouvelles clientèles. En 1953, il ajoute l’adduction d’eau et la voirie à ses possibilités de financement des équipements des collectivités.

Lutter contre le dépeuplement des campagnes

L’exode rural – et les discours qui le dénoncent – n’est cependant pas enrayé. Le Crédit Agricole est conscient du rôle qu’il peut jouer dans la lutte contre le dépeuplement des campagnes. Il milite, par la voix de son président Paul Driant en 1960, pour un élargissement de son action. Grâce à différentes évolutions, le Crédit Agricole devient un acteur majeur du financement des collectivités à partir des années 1970. En un peu moins de dix ans, l’importance relative de ce secteur de financement quadruple dans ses comptes (1964-1975). Les interventions de la banque concernent la construction et l’aménagement des marchés d’intérêt national (MIN), l’aménagement des grandes régions agricoles, les travaux connexes au remembrement, l’aménagement des villages, l’adduction d’eau potable, la voirie rurale, les bâtiments et matériels, l’assainissement, les abattoirs et entrepôts frigorifiques publics, les équipements forestiers et les télécommunications.

Acteur majeur du financement des collectivités

Au début des années 1980, le Crédit Agricole renforce encore son action vers les collectivités. Il faut noter l’importance du rôle des administrateurs, dans les Caisses locales comme dans les Caisses régionales : nombre d’entre eux sont aussi des élus locaux attachés au développement des territoires. C’est aussi dans les années 1980 que le Crédit Agricole développe son action dans les infrastructures touristiques, notamment les stations d’hiver.

Dès 1990, il est le deuxième prêteur des collectivités, derrière la Caisse des dépôts et consignations. Devenu incontournable, le Crédit Agricole passe des accords avec la Banque européenne d’investissement pour relayer des prêts liés à l’amélioration environnementale (adduction de l’eau, assainissement). Dans le même temps, à l’initiative des pouvoirs publics, il signe un accord avec le Crédit local de France, le Crédit foncier et les fédérations du BTP destiné à relancer les investissements et il fournit 1,75 des quatre milliards de prêts à taux préférentiels. Il développe également son action sur les marchés financiers. D’autres grosses collectivités sont fidélisées à partir de 1995 avec la mise en place de lignes de crédit permanentes. Durant toutes les années 1990, la part de marché du Crédit Agricole tourne autour de 17-18 % et l’encours annuel est en constante augmentation.

Au service des habitants et de leur territoire

Cent ans après le début du financement de l’électrification des campagnes, le Crédit Agricole est donc devenu un acteur incontournable du marché des collectivités. Les étapes de ce développement montrent qu’il est toujours parti des besoins exprimés par les territoires et leurs habitants et qu’il a ainsi su se mettre à leur service pour leur développement. Encore aujourd’hui, son action évolue pour accompagner les collectivités dans leurs transitions écologique et sociétale pour une meilleure inclusion.

Cette affiche illustre les possibilités de financement du Crédit Agricole à la fin des années 1970 : voirie, adduction d’eau, bâtiments publics, équipements sportifs… (illustrateur J. Grimal, vers 1978-1979).

Affiche de 1980, produite par Havas Conseil.

Affiche de la Caisse régionale de Crédit Agricole de la Drôme, années 1930, illustrée par André.

Voir aussi

En voir plus
Podcast_photovoltaïsme_agriculture_CANordEst 12 min

1er podcast « Les énergiculteurs », nos clients parlent de photovoltaïsme

3 min

Accompagner la société dans sa transformation

fondateurs_Waltio 3 min

La plateforme Waltio, spécialisée dans la fiscalité des cryptomonnaies, lève 1,8 M€

1 min

Le Crédit Agricole du Nord Est soutient la région Grand Est dans l’acquisition et la modernisation d’environ 200 TER

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole