Au Crédit Agricole, des femmes travaillent sur la sécurité des systèmes d’information

Innovation

Partager

Zalissa Bourdeix, chef de projet CISO, chez CA-GIP © DR.

Passionnées par leur activité, des collaboratrices du Groupe nous parlent de la féminisation des métiers de l’informatique. Découvrez l’interview de Zalissa Bourdeix, chez Crédit Agricole Group Infrastructure Platform.

Ce témoignage résonne avec les actions menées par l’entreprise en faveur de la mixité. La dernière en date : l’évènement Women In Tech, en partenariat avec les Caisses régionales Val de France et Centre Loire. L’objectif de leurs actions : assurer la féminisation des métiers du numérique, elle-même vecteur de transformation sociale.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Zalissa Bourdeix, chef de projet CISO (Chief Information security officer) au sein de la direction des risques IT de CA-GIP depuis deux ans. Avant cela, j’étais consultante au sein de l’équipe CISO. J’ai aujourd’hui quatre ans d’expérience dans la Sécurité des systèmes d’information (SSI) et je continue d’élargir mes centres d’intérêt dans ce milieu.

Quel est ton parcours ?

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique, j’ai poursuivi mes études à Montpellier et validé une licence en commerce et affaires internationales. Passionnée par les enjeux du monde contemporain, j’ai enrichi mon parcours avec un master en géopolitique et sécurité internationale. A ce moment-là, mon objectif professionnel s’est précisé : une ancienne élève est venue en classe nous présenter ce qu’elle faisait à l’Agence nationale de la Sécurité des systèmes d’information (SSI), j’ai tout de suite été intéressée par le monde de l’informatique et, notamment, par les stratégies mises en œuvre par les cyberattaquants. Je ne le savais pas encore mais mon parcours dans la SSI débutait. J’ai ensuite été recrutée dans une SS2i en tant que consultante, puis j’ai rejoint en interne la direction risques IT.

En quoi consiste ton métier ?

Je m’occupe principalement des activités d’acculturation à la sécurité au sein de CA-GIP. Cela se traduit par la mise en place et le déploiement d’outils de sensibilisation à la sécurité et aux menaces cyber actuelles. Je participe aussi aux instances sécurité, à la remédiation des audits, à la publication d’un podcast mensuel…

Qu’apprécies-tu le plus ?

L’approche par le risque, et la diversité de nos tâches au quotidien. Le contexte cybersécurité est en évolution constante, au même titre que les technologies. Cela suppose de se tenir au courant des dernières avancées dans le domaine, mais également de maintenir une veille sur les attaques contemporaines. De plus, notre activité est transverse et s’adresse à tous les métiers de CA-GIP. En tant que chef de projet CISO, j’ai une vision « risques » de l’ensemble des activités et projets développés au sein de CA-GIP.

As-tu rencontré des obstacles en tant que femme ? Si oui, lesquels ? As-tu trouvé des solutions pour y faire face ?

Le premier obstacle c’est d’abord les limites qu’on se fixe soi-même. Je n’ai jamais lié ma condition de femme à mes objectifs, et cela ne m’a jamais porté préjudice. Je crois qu’il est d’abord essentiel de se sentir à sa place, quel que soit l’environnement dans lequel on évolue. La compétence d’abord.

Je n’ai jamais ressenti de discrimination. Cependant, toutes les équipes que j’ai côtoyées sont en majorité masculines. Je crois fermement que les métiers de la SSI ont besoin de la contribution de femmes et que malheureusement, aujourd’hui, nous n’en voyons pas assez.

Quels sont les avantages à travailler dans l’IT ?

La constante progression des technologies et méthodologies, et aussi la diversité des métiers que l’on peut y trouver. Nous pratiquons des métiers d’avenir qui apportent une contribution notoire dans les équilibres de la société d’aujourd’hui.

Un conseil pour les jeunes femmes qui souhaiteraient rejoindre l’univers du numérique ?

Persévérer. Parce que ce sont des métiers complexes qui demandent une bonne capacité d’adaptation et d’écoute. Le besoin de recrutement dans ce domaine est réel. Croyez-en vous et en vos compétences et donnez toujours le meilleur de vous-même.

 

Voir aussi

3 min

Des femmes tech plus ultra

Voir aussi

En voir plus
3 min

Signature électronique : Crédit Agricole Technologies et Services développe Izis

Des Caisses régionales proposent une solution de paiements pour les déficients visuels 4 min

Le Crédit Agricole et HandSome font résonner vos achats

Le Crédit Agricole du Languedoc s’engage pour l’environnement avec Valeco, producteur d’énergies renouvelables 2 min

Le Crédit Agricole du Languedoc s’engage pour l’environnement avec Valeco, producteur d’énergies renouvelables

Le camping de l'Espiguette équipée d'une solution AquaPool pour régénérer et économiser l'eau 3 min

Aquatech facilite le traitement et le recyclage des eaux usées

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole