Agriculture : les grandes annonces du président de la République

Agri-Agro

Partager

Emmanuel Macron en présence des Jeunes Agriculteurs. © FNCA
Emmanuel Macron s’est rendu aux Terres de Jim, début septembre, à Outarville dans le Loiret, sur les territoires des Caisses régionales Centre Loire et Val de France, afin de rencontrer les jeunes agriculteurs. Au cours d’une conférence, il a annoncé des mesures visant à faciliter la transition et la transmission agricole, alors que 100 000 exploitations pourraient disparaître d’ici à 2035.

Emmanuel Macron était en visite dans le Loiret, début septembre, à l’occasion des Terres de Jim, soutenu par le Crédit Agricole. Un déplacement incontournable pour le président de la République au vu des différentes crises subies par le monde agricole. Il a profité de l’occasion pour y rencontrer les jeunes agriculteurs et annoncer, lors d’une conférence, des mesures visant à faciliter la transition agricole. Il a notamment abordé le sujet du nouveau système d’assurance récolte qui devrait entrer en vigueur début 2023. Face aux JA, Emmanuel Macron a confirmé un engagement de l’Etat à hauteur de 600 M€ qui pourra être porté en cas de besoin à 680 M€. Concernant l’assurance récolte, il a également acté le seuil de déclenchement dès 20 % de perte, le subventionnement de 70 % des cotisations et l’indemnisation des pertes à hauteur de 90 % pour les assurés.

 

400 millions d’euros seront dédiés à l’installation des jeunes agriculteurs

Autre sujet important : la transmission et l’installation des jeunes agriculteurs. D’ici 2035, 100 000 exploitations sont amenées à disparaître. Dans ce contexte, le chef de l’Etat a esquissé les grandes lignes du Pacte d’orientation et d’avenir de l’agriculture (PAC), prélude à la future loi. Elle s’appuiera sur quatre piliers : celui de la formation et de l’information avec le déploiement de 20 millions d’euros du fonds de Compétences de France 2030 afin de soutenir l’innovation pédagogique et la formation autour de nouvelles compétences (hydraulique, robotique agricole, etc.). Le deuxième pilier s’intéressera à « faciliter la transmission » et aura pour objectif de « renforcer le dialogue entre les générations ». L’installation, le foncier, l’accès aux terres constituent les fondements du troisième pilier. Le dernier, le pilier clé sera centré sur l’accompagnement de la transition agricole en donnant de la visibilité aux nouveaux entrepreneurs du vivant pour les aider à amorcer cette « nouvelle révolution ». Emmanuel Macron imagine également pouvoir intégrer dans les parcours d’installation des « stress tests climatiques » afin d’éprouver les projets face aux changements climatiques.

 

Voir aussi

En voir plus
Le Crédit Agricole du Nord Est partenaire d’ « Agriculture, cœur de nos territoires 3 min

Le Crédit Agricole du Nord Est partenaire d’ « Agriculture, cœur de nos territoires »

Amundi_fonds_investissements_agri_agro 3 min

Le Crédit Agricole à « fonds » pour accélérer les transitions !

2 min

Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire s’associe à des acteurs du territoire pour se lancer dans l’énergie

2 min

Supernova Invest et Crédit Agricole créent un fonds spécialisé dans l’agri-agro tech

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole