Sud-Méditerranée | Thème Coopération et mutualisme 
Le 17/10/22

#Témoignage 1 - Benjamin Isach : « Je trouve ça important de donner l’envie à des jeunes d’être acteurs de leur territoire et d’oser entreprendre » 

A 26 ans, Benjamin Isach est à la tête d’une société d’ingénierie informatique, animateur dans la formation sur le territoire et élu de Caisse locale à Pamiers (Ariège) au Crédit Agricole Sud Méditerranée depuis 2017.

Benjamin Sud Med
Benjamin Isach, client sociétaire au Crédit Agricole Sud Méditerranée ©DR

« Je n’ai jamais aimé l’école. Et pourtant, je suis plutôt fier de mon parcours. Hyperactif, prêt à croquer la vie, je suis rentré en apprentissage à la SNCF à l’âge de 14 ans avant de rejoindre quelques années plus tard les Compagnons du Devoir en maçonnerie. Puis, pour des raisons de santé, j’ai dû bifurquer quelques mois plus tard vers une tout autre voie mêlant ingénierie informatique et univers musical. J’ai passé six ans de ma vie à l’hôpital, à enchaîner les opérations du dos mais cet accident de la vie m’a donné la niaque. Aujourd’hui, à 26 ans, je suis à la tête de la plus grosse plateforme de téléchargement de musique en Europe. Nous avons débuté avec 20 clients (Ndlr : des disc jockeys (DJs) professionnels) en 2017 pour atteindre plus de 15 000 abonnés aujourd’hui. Les plus grands Djs du monde nous font confiance et ont rejoint Fuvi Clan (ndlr : nom donné à la plateforme).

 

En s’engageant à aider les autres, on peut s’attendre à être aidé en retour »

J’étais déjà client sociétaire du Crédit Agricole Sud Méditerranée quand la présidente de la Caisse locale de Pamiers et mon conseiller m’ont proposé de devenir administrateur en 2019.  A leurs yeux, je cumulais différents atouts : mon ancrage en Ariège, mon réseau, la bonne gestion de mes comptes, et des valeurs communes avec le Crédit Agricole : l’humain, le partage, l’échange, l’entraide. Le fait que je sois animateur dans la formation sur le territoire et membre du jury pour des élèves en BTS m’a valu d’animer l’année dernière un atelier avec des collégiens, dans le cadre du partenariat entre la banque et l’association « Entreprendre pour apprendre ». J’animerai d’ailleurs une nouvelle session en novembre. J’apprécie de pouvoir donner de mon temps, de mon énergie. Partager des idées, confronter des points de vue et rêver à un monde meilleur, cela ne peut être que réjouissant. Je trouve ça important de donner l’envie à des jeunes d’être acteurs de leur territoire, d’oser entreprendre, de leur ouvrir les yeux sur ce qu’est une entreprise mais aussi de véhiculer une autre image de la banque.  Au-delà de ces animations, il me semble important de promouvoir le sociétariat et d’expliquer ce que cela recouvre. En s’engageant à aider les autres, on peut s’attendre à être aidé en retour et, finalement, dans un monde assez solitaire et individualiste, l’idée est plutôt belle. Et puis j’aime partager cette conviction profonde : on peut entreprendre même si l’on n’a pas fait d’études. Si l’envie, l’énergie et la motivation sont là, on saura faire un business plan, le présenter au banquier et lever des fonds si le projet est viable. L’important c’est la force de conviction. Pas de besoin de bac + 10 pour réussir sa vie ! »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.