Centre-Est | Thème Développement économique 
Le 04/07/22

Le plus grand ensemble logistique urbain débarque à Lyon en 2023 

A Lyon, la création d’un Hôtel logistique urbain sur le port s’est imposée comme une solution pour capter les flux de marchandises entrant dans la ville. L’idée ? Réduire les nuisances environnementales liées au transport. Le Crédit Agricole Centre-est finance le projet.

Hotel logistique Lyon
Hôtel de logistique urbain de Lyon, vue sur le Rhône. © DR

Avec ses 29 000 m2 de bâtiments sur 49 000 m2 de terrain, l’Hôtel logistique urbain de Lyon (HLU) forme le plus grand ensemble de logistique urbaine du dernier kilomètre* en France. La Caisse régionale Centre-est est chef de file et arrangeur à 100 % de ce HLU, avec une participation au financement à hauteur de 55 %, soit 18,464 millions d’euros. Parmi les investisseurs : Lyon Parc Auto (LPA), la Caisse des dépôts, Poste Immo et le groupe Serl.

Une croissance forte des livraisons en ville

Les modifications des modes de consommation, dont le développement du e-commerce, entraînent une croissance très forte des livraisons du dernier kilomètre. En milieu urbain dense, où l’espace est rare, les livraisons posent des enjeux de congestion, de pollution et de bruit qui interpellent les pouvoirs publics. Dans ce contexte, la Compagnie nationale du Rhône et la métropole ont décidé de renforcer le lien entre les activités portuaires et le développement de la ville.

Le HLU sera situé au bord du Rhône

Situé au bord du Rhône sur le port Edouard-Herriot, dans le 7e arrondissement, le site accueillera les camions et les containers arrivant par bateau. De petits véhicules électriques de l’HLU assureront ensuite la logistique du dernier kilomètre. L’ensemble du bâtiment présente quatre faces accessibles à la logistique. Au sud, des postes à quai réceptionneront la marchandise ; l’est et l’ouest seront organisés de manière à orienter les camions vers les expéditions ; au nord, côté ville, tous les modes de logistique alternative et innovante sont prévus : livraison par véhicules autonomes, autopartage des marchandises, robots suiveurs, triporteurs électriques, vélos cargos. La nécessaire adaptation constante de l’infrastructure aux enjeux du territoire et aux services de logistique urbaine de demain représente un réel enjeu. L’infrastructure des bâtiments pourra donc évoluer en fonction des nouveaux véhicules et des modes de livraisons. Ainsi, à terme, ce projet immobilier pourra être alimenté par des modes de transport terrestre, ferroviaire et fluvial.

Des vélos cargo livreront Lyon intramuros

Différentes sociétés assureront les livraisons dans Lyon intramuros comme Urby, société de livraisons et enlèvements de marchandises en zone urbaine grâce à des vélos cargo ; DPD, l’activité livraison de colis de la Poste ou, encore, Lyon Parc Auto, le constructeur et gestionnaire lyonnais des parcs automobiles. Ce dernier, particulièrement novateur, a d’ailleurs déjà transformé les rez-de-chaussée de certains parkings souterrains en plateforme zéro kilomètre.

A la clé, 250 emplois créés

Enfin, en terme d’emplois, l’effectif potentiel est de 531 personne dont 250 emplois créés.

Premier financeur des énergies vertes et banque du territoire, le Crédit Agricole Centre-est est un partenaire pleinement légitime pour accompagner ce projet en lien avec le projet sociétal du groupe.

*Etape finale de la chaîne de livraison des marchandises, la plus coûteuse et la plus polluante.