Lorraine | Thème Développement durable 
Le 23/03/22

Le Crédit Agricole de Lorraine, acteur majeur du financement du projet Dombasle Energie 

La plus importante unité de cogénération de France va voir le jour sur le site de Dombasle-sur-Meurthe, en Meurthe-et-Moselle, à l’initiative de Solvay et Veolia. Le financement de ce projet a été arrangé par Unifergie, filiale de Crédit Agricole Leasing & Factoring, et Bpifrance, avec le soutien du Crédit Agricole de Lorraine.

Dombasle Energie1

Elle sera la plus importante unité de cogénération de France et l’une des plus importantes en Europe. Afin de réduire drastiquement ses émissions de CO2, Solvay, en collaboration étroite avec Veolia, lance la construction d’une centrale de production d’énergies bas carbone de type cogénération sur son site de production de Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). Le financement de ce projet d’écologie industrielle, d’un montant de 175 millions d’euros, a été arrangé par Unifergie, filiale de Crédit Agricole Leasing & Factoring (CAL&F), et Bpifrance, avec le soutien du Crédit Agricole de Lorraine, qui intervient notamment en qualité de teneur de comptes et de banque de couverture.

Diviser par deux l’empreinte carbone du site

Le projet consiste à remplacer les trois chaudières à charbon du site de Dombasle-sur-Meurthe par une chaufferie équipée de deux fours à combustibles solides de récupération (CSR), fabriqués à partir de déchets non dangereux jusqu'alors stockés ou enterrés.

En consommant et en valorisant 350 000 tonnes de CSR par an fournies par Veolia, cette nouvelle centrale, qui produit simultanément chaleur et électricité (181 MW thermiques et 17,5 MW électriques utilisés dans le process industriel), sera construite par Solvay et exploitée par Veolia à partir de 2024. Elle divisera par deux l’empreinte carbone du site et permettra d'éviter l'importation de 200 000 tonnes de charbon par an.

Le Crédit Agricole finance cette transition énergétique

Le financement de cette transition énergétique a pu voir le jour grâce à la collaboration de nombreux partenaires bancaires qui ont su mettre en commun leurs compétences au service de ce projet d’envergure : Unifergie, filiale de CAL&F, BPIfrance, la Caisse régionale de Lorraine, LCL et Cacib.

« Le Crédit Agricole de Lorraine, au travers de sa Banque d’Affaires Entreprises, est ravi d’accompagner Veolia et Solvay dans cette opération. Soucieuse de contribuer activement à l’émergence d’une société bas carbone, notre Caisse régionale en a fait l’un de ses engagements phares à l’horizon 2050, explique Jean-François Rinfray, directeur général adjoint du Crédit Agricole de Lorraine. Nous souhaitons soutenir les entreprises qui s’engagent et mettent en place des énergies de substitution durables et compétitives : dans ce but, nous avons su allier les forces du groupe Crédit Agricole pour réussir collectivement le financement de cet ambitieux projet. »

1 000 emplois à la clé

Ce projet de cogénération constitue un réel atout économique pour le site de Solvay face à la volatilité du prix des combustibles fossiles et aux taxes instaurées par la réglementation européenne pour l’utilisation de charbon, puisqu’à terme, il produira la plus grande quantité d’énergie en France à partir de CSR. Le gain de compétitivité pérennise le site et préserve le bassin d’emplois lorrain avec 1 000 emplois directs et indirects.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.