CA Technologies et Services | Thème Innovation 
Le 22/11/21

Des femmes tech plus ultra 

Passionnées par leur activité, des collaboratrices du Groupe nous parlent de la féminisation des métiers de l’informatique. Découvrez l’interview de Vanessa Jorge de Carvalho, chez Crédit Agricole Technologies et Services.

cainfo Vanessa
Vanessa Jorge de Carvalho, Crédit Agricole Technologies et Services. © DR.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Vanessa Jorge de Carvalho, j'ai 45 ans, je vis avec mon compagnon, nos deux enfants et un chat.

Quel est ton parcours ?

J'ai suivi un cursus universitaire Mathématique-Informatique puis obtenu un DESS en Génie Civil et Urbanisme. Après une première expérience dans ce domaine, j'ai eu une opportunité de reconversion dans l'informatique qui m'a amené à travailler pour une société de services et d'ingénierie informatique (SSII). J’ai ensuite travaillé dans deux autres entreprises du même secteur avant de rejoindre le Crédit Agricole. J’ai notamment travaillé pour le programme NICE (programme interne au Crédit Agricole qui consiste à fusionner les services informatiques des Caisses régionales). Puis, j’ai rejoint Crédit Agricole Technologies et Services (CATS).

En quoi consiste ton métier ?

En deux mots : couteau suisse ! J'ai une certaine expertise dans la gestion de projet. Je travaille au sein d’une équipe qui fournit les briques de base permettant aux autres équipes de développer des applications bancaires pour les collaborateurs en agence ou pour les clients directement. Les sujets que l’on traite sont très variés : le budget, la gestion des obsolescences techniques et logicielles, un peu de communication et de la coordination. J'ai aussi contribué à de grands programmes transverses à l’entreprise comme l’amélioration de l’application mobile « Ma Banque » qui contribue à la digitalisation des Caisses régionales, assuré le rôle de responsable du plan de secours informatique de CATS, et je commence à animer le programme d'amélioration de la fabrication logicielle.

Qu’apprécies-tu le plus ?

La diversité des missions et des interlocuteurs. J'ai eu la chance de travailler sur des sujets de transformation de l'entreprise : de la théorie, il y a quelques années, à la mise en pratique très concrète de l'agilité, et du DevOps aujourd'hui (ndlr : le DevOps est un mouvement qui vise à concilier deux corps de métier : le développeur logiciel (dev) d'une part, l'administrateur de systèmes et d'architectures (ops) d'autre part. Je suis admirative de l'engagement des équipes qui sont passionnées par ce qu'elles réalisent. Au-delà des projets métiers, il y a eu une vraie révolution depuis dix ans dans notre manière de fabriquer. Ces changements, qui deviennent récurrents, nous poussent à évoluer constamment. J'adore apprendre et comprendre.

As-tu rencontré des obstacles en tant que femme ? Si oui, lesquels ? As-tu trouvé des solutions pour y faire face ?

J’ai pu parfois me mettre inconsciemment des freins. Par exemple, j'ai eu tendance à vouloir cocher toutes les cases d'un poste avant de candidater. Mais j’ai changé, j'ose davantage.
J’ai aussi rencontré des obstacles. A ce sujet, une anecdote : je travaillais à l’époque dans une autre entreprise et au cours d’une réunion à laquelle participaient une dizaine de personnes, mon manager se tourne vers moi et me lance : « Café ? » - il suggérait sans le formuler clairement que je l’apporte à tous -. Je lui ai répondu : « Non, merci. Je n'en bois pas » (rires). Sur un autre registre moins drôle, avant d’arriver au Crédit Agricole, j'ai aussi dû faire face à une situation de harcèlement. Cette situation m’a d’abord choquée mais m’a permis de gagner en assurance.
Globalement dans ce métier, les femmes sont moins considérées pour des postes de management. Si j'ai décidé de rejoindre CATS, c’est pour son ambiance, sa bienveillance et la dynamique insufflée pour l'égalité hommes-femmes, l'attention portée à l'équilibre vie familiale - vie professionnelle. C'était important pour moi de me sentir en confiance.

Quels sont les avantages à travailler dans l’IT ?

Si la question est relative au travail dans un environnement très masculin, je ne sais pas comment ça marche ailleurs. Le génie civil est encore moins féminisé ! Je suis convaincue qu'il faut de la diversité dans une entreprise, que confronter les points de vue et les façons de faire permet d’améliorer collectivement les choses.

Un conseil pour les jeunes femmes qui souhaiteraient rejoindre l’univers du numérique ?

Ne pas hésiter, il y a tant à faire qu'on peut forcément trouver sa place. Au sein du groupe Crédit Agricole, je n'ai jamais perçu de défiance ou de minimisation des compétences (y compris très techniques) des femmes. Faites-vous confiance, vous êtes votre meilleur atout, entourez-vous de collègues, de pairs qui pourront vous soutenir. J'ajouterai un conseil lecture avec « Culottées », de Penelope Bagieu pour réaliser que les femmes sont capables de tout autant que les hommes, et ce dans tous les domaines.

 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.