Normandie-Seine | Thème Développement durable 
Le 24/09/21

Normandie-Seine soutient le Nomad Car hydrogène 

Le Crédit Agricole Normandie-Seine est mécène d’une première mondiale. A savoir : la transformation d’un autocar diesel en autocar électrique qui assurera la liaison Evreux Rouen.

Nomad Car Hydrogene1

C’est une première ! Dans un an, la ligne express Evreux Rouen, qui passe par Evreux, Louviers et Rouen transportera des passagers à bord d’un autocar électrique. Il sera alimenté par une pile à combustible qui transforme l’hydrogène en électricité. Particularité importante : le véhicule ne sera pas neuf, il s’agira d’un autocar diesel dont le moteur aura été remplacé. Cette opération s’appelle le « rétrofitage ».

Ce projet baptisé Nomad Car hydrogène constitue une première mondiale. Pour pouvoir relever un tel défi technique, plusieurs acteurs se sont réunis pour soutenir la phase de recherche et d’expérimentation, qui nécessite un avancement important d’environ un million d’euros.

Moteurs de la démarche, la région et Transdev ont réuni un écosystème de 14 partenaires, dont quatre laboratoires de recherche normands et trois start-up innovantes. Parmi les quelques acteurs privés, Crédit Agricole Normandie-Seine a choisi de contribuer au travers d’une opération de mécénat. Une décision prise au regard de l’utilité de développer des solutions de mobilité zéro émissions. Et bien sûr, pour son apport en rayonnement pour la Normandie.

En effet, cette initiative est d’autant plus significative qu’elle s’inscrit dans le plan de soutien à la filière hydrogène lancé par la région en 2018. Avec une enveloppe globale de 15 M€ sur trois ans, ce plan vise à soutenir la transition énergétique normande, la décarbonation de l’économie et à constituer une filière industrielle d’avenir en Normandie.

Bénéfice environnemental et perspectives économiques

Première source de gaz à effet de serre, les transports ont déjà fait l’objet d’innovations et ils continuent d’être un axe de recherche important pour la transition énergétique et environnementale. Si la part la plus importante des émissions revient aux voitures individuelles, les transports collectifs représentent un défi à part : leurs caractéristiques de motorisation sont distinctes et l’évolution des parcs est encore plus coûteuse, alors que les moyens des collectivités sont souvent restreints. Or, il reviendra moins cher de rétrofiter un car que de faire l’acquisition d’un neuf, de type électrique hydrogène. Le futur Nomad Car ambitionne d’offrir une autonomie de 450 kilomètres, en rejetant uniquement de la vapeur d’eau. Il est d’autant plus durable qu’il va aussi augmenter la durée de vie des véhicules, qui sera de 20 à 25 ans (contre 14 ans en moyenne). 

Un potentiel de 40 000 emplois d’ici à 2030 en France

L’autre bénéfice concret, c’est celui des perspectives de créations de postes : la  filière hydrogène est dynamique et représente un potentiel de 40 000 emplois d’ici à 2030 en France, selon l’association fran çaise pour l’hydrogène et les piles à com bustible (France Hydrogène). En parallèle de ce soutien, Crédit Agricole Normandie-Seine participe aussi au financement de la transition énergétique et environnementale grâce à ses solutions bancaires. Les énergies renouvelables ont représenté plus de 50 millions d’euros de prêts octroyés en 2020, pour les professionnels, les agriculteurs et les entreprises, auxquels s’ajoutent 14 millions d’euros pour les projets de transition énergétique des collectivités et près de 11 millions d’euros pour les projets d’économie d’énergie ou de rénovation énergétique des particuliers.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.