Agir chaque jour dans l'intérêt de nos clients et de la société

Idia, filiale de gestion spécialisée du Crédit Agricole, rentre au capital du groupe Keon

Investissement

Partager

Idia Capital Investissement est entré au capital du précurseur de la méthanisation, le groupe Keon, pour soutenir son évolution : il souhaite passer de constructeur à producteur d’énergie.

Créé en 2005, Keon est un pionnier de la méthanisation en France avec 60 installations construites pour le compte de ses clients sur l’ensemble du territoire métropolitain. Trois entités servent les différentes activités du groupe : Naskéo pour la conception et la construction, Sycomore pour l’exploitation et la maintenance et Ter’Green pour l’investissement dans des unités de méthanisation agricoles et territoriales. En 2019, Idia Capital Investissement entre au capital de Ter’Green et en sort trois ans plus tard pour rejoindre, toujours à titre minoritaire, la holding de tête. Keon voit large et veut « devenir l’un des leaders de la production de biogaz avec un portefeuille de 50 unités dans les cinq ans à venir. Aujourd’hui, le groupe a investi dans treize d’entre elles. L’objectif est ambitieux, d’où cette récente opération », explique Maud Minoustchin, directrice d’investissement chez Idia Capital Investissement. 

Des synergies accrues

« La méthanisation est une activité capitalistique qui concerne prioritairement les agriculteurs, poursuit Thomas Clerc, chargé d’affaires chez Idia Capital Investissement. Face au frein que représente l’investissement financier, Ter’Green apporte des fonds propres en minoritaire qui permettent ensuite aux projets de méthanisation de se financer auprès des banques ». Cinq Caisses régionales accompagnent actuellement des installations de Ter’Green et elles seront de plus en plus sollicitées avec le développement de Keon. Les synergies ne demandent qu’à se renforcer au profit de la transition énergétique, ce dont se félicite Aurélien Lugardon, PDG de Keon : « Nous avons toujours eu pour mission d’inciter et de contribuer à l’accélération des transitions énergétique, agronomique et sociétale. Aujourd’hui, nous avons les moyens de poursuivre cet engagement qui nous est cher aux côtés des acteurs territoriaux, qu’ils soient agriculteurs, collectivités, industriels ou citoyens ».
Le contexte y est d’autant plus favorable que la loi AGEC de 2020, relative à la lutte contre le gaspillage pour une économie circulaire, prévoit de généraliser le tri à la source des biodéchets au 31 décembre 2023. Ce gisement naturel permettra d’alimenter les unités de méthanisation afin de parvenir en 2030 à un objectif de 10 % de biogaz dans la consommation de gaz, contre 0,5 % aujourd’hui. Cet objectif ambitieux participera aux objectifs français de souveraineté énergétique.

 

Voir aussi

En voir plus
Epargne responsable_Amundi_climat 2 min

L’épargne environnementale : Amundi montre la voie

Le Crédit Agricole investit dans la société bordelaise CibleR 4 min

Le Crédit Agricole investit dans la société bordelaise CibleR

Podcast_photovoltaïsme_agriculture_CANordEst 12 min

1er podcast « Les énergiculteurs », nos clients parlent de photovoltaïsme

2 min

Le Crédit Agricole Loire Haute-Loire s’associe à des acteurs du territoire pour se lancer dans l’énergie

En voir plus
Qui mieux que le Crédit Agricole pour vous parler du rôle d'une banque coopérative et mutualiste ?

La Fédération nationale du Crédit Agricole

Instance politique du Crédit Agricole, la Fédération nationale du Crédit Agricole est une association loi 1901. Ses adhérents sont les Caisses régionales, représentées par leurs présidents et leurs directeurs généraux.

Mieux nous connaitre
FNCA échanges et concertation des Caisses régionales sur les grandes orientations du groupe Crédit Agricole