Crédit Agricole


Uni-Média | Thème Animation du territoire 
Le 03/10/13

Le Bottin Gourmand partenaire des Talents Gourmands 

Rédacteurs en chef du Bottin Gourmand, Philippe Quintin et David Bachoffer reviennent sur le partenariat noué avec le Crédit Agricole à l'occasion des Talents Gourmands

David Bachoffer et Philippe Quintin
David Bachoffer et Philippe Quintin, rédacteurs en chef du Bottin Gourmand, ravis de participer à l'organisation des Talents Gourmands

Le Bottin Gourmand 2014 sortira bientôt... Pouvez-vous présenter les spécificités de ce guide ?

David Bachoffer : Le Bottin Gourmand a été créé par Jean Didier (ex Guide Kléber) au début des années 80. Racheté en 2010 par Uni-Editions, filiale du Crédit Agricole, le guide a adopté une formule novatrice pour son millésime 2012 : plus d'étoiles mais une sélection passionnée de tables authentiques et d'artisans des métiers de bouche de la France entière.

Philippe Quintin : Une autre caractéristique du Bottin Gourmand réside dans la participation de 23 « chefs de file », des grands noms de la gastronomie française qui invitent les lecteurs à la découverte de leur univers.

Comment le Bottin Gourmand s'investit-il dans l'aventure des Talents Gourmands ?

Ph.Q. : Nous avons mis notre légitimité au service de l'opération ! Notre positionnement « du champ à l'assiette » et notre approche positive des établissements que nous présentons nous ont permis de convaincre rapidement les grands chefs qui parrainent les finales régionales.

Par ailleurs, nous nous sommes engagés à insérer tous les lauréats dans la prochaine édition du guide et à les présenter en détail dans le premier numéro du magazine Bottin Gourmand qui paraîtra au premier trimestre 2014...

Comment les restaurateurs perçoivent-ils cette initiative du Crédit Agricole ?

D.B. : Sur le papier on pourrait croire qu'une banque n'est pas forcément la mieux placée pour organiser ce genre de manifestation... Mais le fait que cette banque soit le Crédit Agricole a été globalement bien perçu par les chefs : la majorité d'entre eux se sont révélés être clients d'une Caisse régionale, dont ils reconnaissent l'esprit foncièrement mutualiste et l'implication au service du rayonnement des territoires.