Finistère | Thème Développement économique 
Le 06/03/20

Piriou : les cadres dirigeants à la proue du navire 

A Concarneau, la famille Piriou passe la main. La gouvernance du spécialiste de la construction et de la réparation navale quitte le giron familial pour celui de ses cadres dirigeants. Une opération pensée et réfléchie depuis 2015 avec la famille, et accompagnée par le Crédit Agricole.

PIRIOU
L'activité de construction et de réparation navale est basée sur un même site à Concarneau. © Piriou

« Piriou est une entreprise ayant des racines mais aussi des ailes ! », lance Vincent Faujour, son nouveau président et ancien directeur général. « Sans nos racines, nous n’aurions pas pu nous déployer. Et, c’est grâce à nos ailes que nous avons conquis l’international », souligne celui qui vient de racheter 60 % du capital aux héritiers des fondateurs avec 12 autres cadres du comité de direction. Les 40 % restants étant détenus par un pool bancaire dont fait partie le Crédit Agricole, à travers sa filiale Idia Capital Investissement.

1 000 collaborateurs dans le monde

Fondée à Concarneau en 1965, principalement autour de la pêche, Piriou a, dès la fin des années 80, pris le virage de la diversification. Aujourd’hui, l’entreprise évolue dans la construction de remorqueurs, de navires à passagers, de yachts, de navires militaires… Ses deux activités principales : la construction et la réparation représentent respectivement deux tiers et un tiers du business de l’entreprise qui compte aujourd’hui près de 1 000 collaborateurs dans le monde, dont 400 en France, notamment sur son site historique de Concarneau. 

Une relation de confiance avec la Caisse du Finistère

Avec les années, l’entreprise a noué une vraie relation de confiance avec la Caisse régionale du Finistère et ses équipes. « Elles sont depuis longtemps l’un des moteurs de notre pool bancaire », souligne Vincent Faujour. C’est donc tout naturellement que le Crédit Agricole s’est imposé quand les cadres dirigeants ont cherché des partenaires financiers. « C’était une évidence, insiste Vincent Faujour, les équipes de la Caisse régionale nous ont alors présenté celles d’Idia. » Pour aboutir, fin janvier 2020, à la prise de pouvoir par les membres du comité de direction. Ces nouveaux dirigeants connaissent déjà donc parfaitement l’entreprise et affichent leurs ambitions. Le plan stratégique a déjà été fixé pour les cinq prochaines années et il prévoit notamment d’étendre le réseau de services de l’entreprise — la branche réparation — à une ou deux nouvelles zones par an. Autre objectif, celui de doubler le chiffre d’affaires et de passer ainsi de 180 millions à 400 millions d’euros à l’horizon 2024-2025. « Le plan de charge est déjà bien garni. Il s’agit donc plus d’un défi industriel que commercial », conclut Vincent Faujour résolument optimiste. 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.