Points Passerelle : des jours meilleurs en ligne de mire

Le 27/11/20 - Caisses régionales

Les Points Passerelle, un dispositif reconnu 

En 1997, les Points Passerelle voyaient le jour au Crédit Agricole, à l’initiative de la Caisse régionale du Nord Est. Plus de vingt ans après, une étude vient d’être réalisée pour mesurer l’impact de ce dispositif mis en place pour accompagner les personnes rencontrant des difficultés financières.

Lead
Les femmes entre 40 et 50 ans, aux revenus modestes avec des fragilités sociales, font partie des personnes les plus suivies par les Points Passerelle.

« Etablir un pont qui permette aux personnes rencontrant des difficultés financières d'enjamber leurs problèmes pour se retrouver sur la bonne rive. » L’enjeu est là en 1997 lorsque la Caisse régionale du Nord Est lance le premier Point Passerelle. Plus de vingt ans après, le dispositif s’est multiplié partout en région. Pour en évaluer et en mesurer l’impact en faveur des clients et non clients rencontrant des difficultés, les Caisses régionales, à travers la commission Vie mutualiste et identité du Crédit Agricole, ont commandé une étude dont nous révélons les grandes lignes.

Ciblée sur un panel de 9000 participants composé de 400 bénéficiaires Point passerelle, de jeunes participants à un atelier budgétaire, de bénévoles (retraités et/ou administrateurs des Caisses régionales), de collaborateurs Points Passerelle, de partenaires, de conseillers agence, d'administrateurs, etc., l’enquête menée par le cabinet Kimso dégage une tendance au niveau du profil-type de la personne accompagnée. Il s’agit d’une femme, âgée de 50 ans, aux revenus modestes et rencontrant des fragilités sociales. Parmi elles, un peu moins de 50 % admettent avoir des retards de paiement au moment de l’arrivée à Point Passerelle. Environ 20 % sont en situation de fragilité financière et 5 % en surendettement. Quant au profil ayant recours au micro-crédit, l’étude pointe également une majorité de femmes âgées de 40 ans, avec un projet financier souvent lié à la mobilité ou l’emploi.

Les Points passerelle propose aussi des ateliers budgétaires à destination des jeunes. Ces derniers ont souvent moins de 22 ans, ont des lacunes importantes sur le budget et sont accompagnés par une Mission locale.

Près de 80 lieux d’accueil

A propos de la naissance en 1997 du premier Point Passerelle, Carlos Ferreira, responsable de l'animation mutualiste, se souvient : « Notre Caisse régionale est implantée sur la Marne, l'Aisne et les Ardennes. A l'époque, ces deux derniers départements payaient un lourd tribut social à la désindustrialisation, nous avons alors créé cinq premiers Points Passerelle. »

Cette idée solidaire s’est rapidement répandue dans les Caisses régionales de Crédit Agricole et, aujourd'hui, près de 80 lieux d'accueil sont implantés sur le territoire français. « Le dispositif fonctionne grâce à la proximité réelle que nous entretenons avec les gens et à notre capacité à trouver des solutions, nourrie par une bonne connaissance du territoire », analyse Dominique Lefebvre, président de la Fédération nationale du Crédit Agricole (FNCA).

Depuis la création du premier Point Passerelle, plus de 100 000 personnes ont été accompagnées par un conseiller ou un accompagnant bénévole.

Pour 8 personnes sur 10, l’orientation vers le PP se fait par le conseiller en agence, suite à quoi un premier rendez-vous de diagnostic d’une durée de deux à trois heures est organisé en physique avec le conseiller Point Passerelle. Des solutions peuvent alors être mises en place et donner lieu à un accompagnement dans la durée (environ huit mois), souvent par un conseiller PP – et/ou par un bénévole dans un quart des cas. Les Points Passerelle travaillent aussi avec des partenaires, type EDF ou Mission locale afin d’établir des ponts supplémentaires utiles aux bénéficiaires.

Les impacts du dispositif Point Passerelle

infographie lead

L’étude a rendu ses conclusions et a mis en lumière les différents impacts du dispositif. Les bénéficiaires se sentent écoutés, compris et non jugés pour 90 % et 79 % disent avoir amélioré leur budget et évoquent un allègement des difficultés financières. Le constat est confirmé par les analyses réalisées sur les données financières des personnes accompagnées. 72 % ont repris confiance et se disent prêtes à mener de nouveaux projets quand 67 % ont modifié leurs habitudes de vie et de consommation. Des impacts spécifiques ont été aussi identifiés chez les micro-emprunteurs qui retrouvent la mobilité pour 89 % et l’emploi pour 42 % d’entre eux.

Les résultats pointent aussi l’impact du dispositif chez les partenaires. Pour 88 %, l’accompagnement permet un rétablissement pérenne et 90 % estiment qu’il permet de créer du lien et d’élargir son réseau.

Les conseillers en agence estiment que le dispositif leur offre la possibilité d’apporter des conseils et des solutions. Il est perçu comme un gain de temps pour 84 % des conseillers bancaire quand 85 % se disent plus à l’aise dans leur relation avec leurs clients en difficulté. Du côté des bénévoles, 87 % déclarent développer des compétences relationnelles et une expertise financière et budgétaire. 95 % des administrateurs puisent dans cet accompagnement une source d’enrichissement personnel. Enfin, 99 % des conseillers dédiés aux Points Passerelle se sentent utiles et confient exercer un métier qui a du sens.

Témoignages

Un entretien avec une conseillère Point Passerelle

conseillerepasserelle

Une première rencontre permet de réaliser un diagnostic approfondi. 

« Les Points Passerelle accueillent des gens confrontés à des événements de la vie qui les fragilisent financièrement mais pas que, détaille une conseillère Point Passerelle au Crédit Agricole du Morbihan. Perte d'emploi, maladie, décès, séparation : les causes sont variées et peuvent parfois se combiner pour créer des chocs difficilement absorbables par un budget. » Intégrés au Crédit Agricole ou dotés d'un statut d'association, les Points Passerelle adoptent tous la même méthode : « Une première rencontre faite d'écoute attentive et d'un diagnostic approfondi, la recherche et la mise en place de solutions personnalisées et un suivi régulier jusqu'à l'amélioration significative de la situation ».

Une bénéficiaire témoigne de son accompagnement

unebénéficiaire

L'accompagnement permet de sortir la tête de l'eau. 

« J’ai vécu ce processus d'accompagnement il y a quelques années. Alors que mon conjoint était en congé longue maladie, j’ai été licenciée. Nous avions alors deux enfants scolarisés et un crédit immobilier contracté pour l'achat et la rénovation de notre résidence principale, du côté de Sarlat (24). Nos revenus ont fondu en un rien de temps. Notre conseillère bancaire nous a mis en contact avec une personne du Point Passerelle. Avec l'aide de celle-ci, nous avons établi un budget que nous avons essayé de suivre au plus près. »
La conseillère du Point Passerelle a obtenu auprès du Crédit Agricole une exonération de frais sur le découvert et une restructuration des prêts habitat et travaux. Elle a aussi aidé le couple à monter un dossier pour décrocher une subvention de l'Association nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah), avec un reste à charge financé par un micro-crédit personnel. « Rien n'est jamais gagné mais nous avons stabilisé notre situation. Entre l'accompagnement de qualité dont nous avons bénéficié et notre envie de nous battre, je reste confiante ».

Miser sur la prévention avec les ateliers budgétaires

atelierbudgetaire

Les ateliers budgétaires permettent de comprendre l'intérêt de réaliser un budget. 

Les Points Passerelle développent également des actions de prévention, à l'instar de celles organisées en direction des jeunes par le Point Passerelle Atlantique-Vendée : « Nous avons mis en place des ateliers budgétaires pour permettre à des jeunes d’acquérir les bases de la gestion de budget et la connaissance de l'univers bancaire, détaille Anne Glévarec, sa responsable. Nous intervenons dans des foyers de jeunes travailleurs, des maisons familiales rurales, des missions locales ou encore des lycées agricoles. Nous utilisons Budgetissimo, un jeu imaginé par Familles Rurales, qui est un excellent moyen de faire participer les jeunes. Ce rôle d'éducation budgétaire est une évidence pour une banque comme la nôtre, c'est de notre responsabilité sociale. »

Comme le révèle l’étude d’impact, 75 % des jeunes pensent à établir leur budget après l’atelier et 91 % d’entre eux ont pris en compte l’importance de certains aspects dans la gestion de ce budget. 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.