Val de France | Thème Emploi 
Le 20/11/20

Des Cafés Joyeux servis avec le cœur 

Les Cafés Joyeux, restaurants solidaires, donnent la chance à la différence en recrutant des personnes atteintes d'un handicap. Au-delà de cette démarche, la franchise propose sa propre marque de café. Le Crédit Agricole Val de France souhaite la distribuer au sein de la Caisse régionale.

Visuel Cafés Joyeux
© Agence why et Cafés Joyeux.

En 2014, Yann Bucaille-Lanrezac et sa compagne filent à plus de 15 nœuds dans la baie de Dinard, à bord de leur catamaran Ephata (« Ouvre-toi » en araméen). Ces deux Bretons originaires des Côtes d’Armor, animés par le besoin d’aider les autres, ont créé l’association Emeraude Voile Solidaire et organisent des sorties en mer pour des personnes fragilisées, atteintes d’une maladie, souffrant d’un handicap, exclues... Au cours de la navigation, Théo, autiste demande à Yann de l’embaucher au sein de son entreprise. Ne pouvant répondre à sa demande, il imagine alors un concept de restaurants solidaires qui permettraient à des personnes atteintes de trisomie 21 ou de troubles cognitifs de s’épanouir tout en travaillant. « Notre rôle est de leur apporter des solutions adaptées et de changer les regards sur ces handicaps parfois invisibles », explique Yann Bucaille-Lanrezac.

Le premier Café Joyeux ouvre à Rennes

En 2017, le premier Café Joyeux voit le jour à Rennes. S’ensuivent ceux de Paris et de Bordeaux. Aujourd’hui, cinq structures emploient près de 50 équipiers joyeux. Recrutés et formés, ils intègrent les Cafés Joyeux en CDI. Encadrés par des managers, ils exercent différentes missions d’accueil, de caisse, de cuisine, de service en salle, etc. « On ne testent pas leurs compétences car certains sont sortis du milieu ordinaire depuis longtemps. On privilégie des personnes motivées », poursuit-il.

Une marque est née

Depuis 2018, la franchise propose également sa propre marque de café sous forme de capsules, moulu et en grains. Disponibles sur le site cafejoyeux.com et dans ses différents cafés-restaurants, l’intégralité des bénéfices réalisés est réinvestie dans l'ouverture de nouvelles structures. « Vendre nos produits en ligne permet d’élargir notre clientèle et de jouer le jeu de l’inclusion à plus grand échelle. Un mode de consommation novateur et solidaire », explique l’entrepreneur. Le café, qui suit une démarche éthique, est assemblé par des torréfacteurs strasbourgeois et préparé par Les Ateliers de Jemmapes à Paris, un établissement et service d'aide par le travail. Cet engagement a conquis le Crédit Agricole Val de France

Le Crédit Agricole mise sur l'inclusion

D’ici à la fin de l’année, la marque Café Joyeux sera présente dans tous les espaces de détente et de restauration de leurs sites administratifs. Les produits pourront également être proposés en cadeaux aux clients et sont déjà disponibles aux salariés à travers l’offre de la conciergerie. « Je suis ravie de voir que le Crédit Agricole prend part à un projet plein de sens, tourné vers l’inclusion. Cela prouve que l’on peut travailler, au sein d’une entreprise ayant des contraintes économiques, tout en contribuant à faire le bien autour de soi », conclut Yann Bucaille-Lanrezac. D’autres Cafés Joyeux ouvriront leurs portes prochainement à Lille, Lyon, Tours et Versailles.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.