Thème Santé 

L'innovation sociale, une réponse aux enjeux de santé

Le 10/04/20 - CASD

L’innovation sociale, une réponse aux enjeux de santé 

La Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement accompagne des projets portés par des structures d’intérêt général partout en France. A l’issue d’une enquête menée auprès de 60 associations soutenues les années passées, elle a organisé le 3 mars dernier une journée autour de l’innovation sociale. A cette occasion, ont été dévoilés les résultats du dernier appel à projets. Ce dossier est l’occasion de souligner plus que jamais l’utilité, voire la nécessité d’accompagner et de soutenir l’action des associations.

enfants-consultation
Certaines associations soutenues interviennent auprès de familles dont l'accès aux soins est parfois difficile. © IStock.

A l’automne 2019, la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement (CASD) a lancé en partenariat avec l’Avise, une enquête dans le cadre de son programme d’accompagnement et d’innovation sociale. Une démarche qui s’inscrit dans une volonté d’aller plus loin dans le soutien aux associations. Près de 60 d’entre elles soutenues les années passées ont ainsi été questionnées : Que sont-elles devenues ? Où en sont-elles ? Le coup de pouce de la Fondation leur a-t-il permis d’aller plus loin ? Quels sont aujourd’hui leurs besoins financiers, humains ou méthodologiques ?

Cette enquête a reçu un écho favorable puisque 80 % d'entre elles ont répondu au questionnaire, pour un bilan exprimé très satisfaisant : 20 312 personnes ont été bénéficiaires des différents projets soutenus par la Fondation.

Pour Virginie Percevaux, déléguée générale de la Fondation CASD, l’enquête est surtout l’occasion de pointer leurs besoins. « 21 % des répondants souhaitent pouvoir développer la communication externe, 20 % évaluer l’impact de leurs actions et 12 % conduire une politique d’innovation sociale plus importante. » Sans surprise, les besoins en financement reviennent également souvent.

Provence Verte Solidarité intervient pour les plus précaires et les plus éloignés

Provenceverte

Accompagner les personnes les plus précaires dans les zones les moins accessibles du territoire. © IStock.

Le 3 mars 2020, la Fondation CASD a profité de la journée consacrée à la publication des résultats de son dernier appel à projets, pour inviter les associations à échanger. A partir du thème « Comment l’innovation sociale répond-elle aux enjeux de santé sur les territoires ? », la rencontre a été construite comme une journée collaborative. Chacun a pu assister à des conférences ou participer à des ateliers de codéveloppement sur des thèmes partagés.

Présente à cette journée, Isabelle Cesana garde le souvenir d'échanges fructueux. « Nous avons découvert que, finalement, nous avions tous le même projet, qui est d'accompagner des publics empêchés. Ce qui nous différencie, c'est l'approche territoriale, et éventuellement une manière de faire. » La coordinatrice de Provence Verte Solidarités confie avoir appris pas mal de choses sur les problématiques de communication, tout en ayant elle-même contribué à apporter son éclairage sur la consolidation financière. « Cette journée se résume assez simplement pour moi : seul on va vite, à plusieurs on va plus loin. »

Provence Verte Solidarité intervient sur une large partie du département du Var, notamment dans les zones les moins accessibles du territoire, pour identifier et accompagner les personnes les plus précaires ayant besoin de soins. « Grâce à la fondation, nous avons franchi un cap. Face à une baisse continue des financements publics, son soutien est une bouffée d’oxygène. Cela nous permet de consacrer du temps au développement du projet, seule façon de le pérenniser en le faisant coller au plus près des besoins des territoires. »

Femmes SDF soutient les femmes les plus fragiles

FemmeSDF

L'association Femmes SDF intervient du côté de Grenoble (Isère). © IStock.

Mêmes impressions positives du côté de Grenoble (Isère), où l'association Femmes SDF propose un accueil de jour dans un local réservé aux femmes, des maraudes, une permanence santé bimensuelle par une infirmière ou encore des accompagnements individuels vers la santé.

« Participer à cette journée nous a fait du bien, sourit Alexia Choquet, travailleuse sociale permanente de l’association. C’est une occasion de lever la tête du guidon et de voir autre chose. Bien sûr, au niveau local, nous échangeons au sein d’un vaste réseau d’organismes intervenant dans le champ social. Mais lors de cette journée, nous avons pu élargir notre vision à d’autres territoires, d’autres pratiques, d’autres méthodes. Enfin, et c’est très précieux, les regards croisés que nous avons portés sur nos différents projets nous ont permis de mesurer toute la valeur du travail déjà accompli. »

Aide demunis

Les travailleurs sociaux sont un lien important, parfois quoditien, pour maintenir l'équilibre des plus fragiles. © IStock.

Chaque année depuis 2016, la Fondation CASD lance un appel à projets afin de distinguer des initiatives portées par des associations partout sur le territoire français. L’objectif est de mettre en lumière et de soutenir leur travail au service de l’insertion sociale, économique et professionnelle, du logement ou encore de la santé et du bien vieillir. Dès le début, La Médicale et la Caisse d’Assurances mutuelles du Crédit Agricole (CAMCA) ont fait une dotation conjointe de 1,5 millions d’euros sur une période de cinq ans afin de contribuer à mener à bien ces appels à projets.

L’édition 2019/2020, sur le thème de « la santé pour tous grâce au numérique », a retenu 17 projets d’intérêt général en direction d’un public fragile. La Fondation va leur attribuer un soutien financier d’un montant global de 276 500 euros.

« Les plus fragiles vivent un éloignement de plus en plus marqué avec la santé et l’accès aux soins, pointe Virginie Percevaux, déléguée générale de la fondation CASD, en raison du phénomène de désertification médicale que connaissent nombre de territoires, urbains comme ruraux. Le numérique peut partiellement combler cette distance, mais encore faut-il que les premiers concernés soient suffisamment à l’aise avec les nouvelles technologies. »

Elle souligne par ailleurs la cohérence de cet appel à projets avec la raison d’être du groupe Crédit Agricole « Agir chaque jour dans l’intérêt des clients et de la société » et avec sa volonté d’être à la fois totalement humain et digital.

Drepacare, l'une des 17 associations distinguées cette année

Drepacare

Drepacare est une application créée pour accompagner les malades souffrant de drédanocytose. © IStock.

Parmi les 17 associations distinguées, Drepacare est l’une de celles qui illustrent le mieux cette dimension duale. Fondée en 2017 par trois étudiantes en santé publique à Paris, l’association a mis au point une application pour accompagner les malades de la drépanocytose, l’une des premières maladies génétiques au monde, caractérisée par une anomalie de l’hémoglobine. « La drépanocytose est la première maladie génétique au monde. Elle est douloureuse car elle déclenche de fréquentes douleurs osseuses et articulaires. De plus, elle occasionne, principalement  et tout au long de la vie, une anémie chronique, une sensibilité accrue aux infections et de fréquentes crises douloureuses aigues, déplore Anouchka Kponou, l’une des trois fondatrices de Drepacare. Chaque année en France, 400 personnes sont dépistées et tentent de vivre au mieux avec une maladie dont on ne guérit que très difficilement. »

Pour l’heure uniquement disponible sur les smartphones Android, l’application permet aux drépanocytaires d’être plus autonomes dans la gestion de leur traitement. « Les malades peuvent renseigner les dates et l’intensité de leurs dernières crises de douleur, le traitement thérapeutique, le calendrier des rendez-vous et plusieurs autres paramètres. Ce sont autant d’informations précieuses pour adapter le traitement avec le spécialiste qui les suit. »

Très bien accueillie par la communauté scientifique, l’application répond à un besoin des patients, souvent mal informés des précautions à prendre lors des crises que la maladie provoque. « Le soutien de la Fondation CASD nous fournit un précieux levier pour déclencher d’autres financements », se réjouit Anouchka Kponou, qui a en ligne de mire la portabilité de Drepacare sur la plateforme IOS d’Apple.

L’innovation sociale, une réponse multidimensionnelle

CASD-Journee innov sociale

La fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement a souhaité faire de cette journée un temps fort autour de l'innovation sociale. © IStock

Les prises de paroles, les questions, les solutions évoquées lors de cette journée illustrent les capacités de l’innovation sociale à répondre à des enjeux de natures très diverses dans les territoires. Collaborative, citoyenne, militante ou tout simplement d’usage, l’innovation sociale est multiforme. Elle a vocation à remplir les interstices laissés ouverts par l’État ou les marchés. Mais pour cela, elle a encore besoin d’un écosystème favorable, ainsi que de mesures d’accompagnement législatives, budgétaires et fiscales.

 

Découvrez la liste des lauréats de l'appel à projets 2019 « La santé pour tous grâce au numérique».

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.