Crédit Agricole


Nord Midi Pyrénées | Thème Développement durable 
Le 02/04/20

En Aveyron, les haies luttent contre le réchauffement climatique 

Face au défi majeur du dérèglement climatique, le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées a adopté une stratégie de compensation carbone en lien avec son territoire. Dernier exemple en date, la plantation d’arbres et de haies pour préserver la biodiversité.

biodiversite-haies
Le Levezou, haut plateau où l’élevage est pratiqué depuis des centaines d’années.

Le défi de la question environnementale est au cœur des engagements du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées. Avec la définition d’une trajectoire économique en ligne avec l’Accord de Paris, la Caisse régionale décline son implication à travers une stratégie carbone très concrète.

L’année 2020 verra la banque réaliser son troisième bilan carbone, avec à la clé de nouvelles mesures de réduction. Au-delà, le Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées prévoit aussi d’injecter 2 millions d’euros de fonds propres dans le fonds Livelihoods. Abondé par une dizaine d’investisseurs, dont Crédit Agricole S.A., Livelihoods finance des projets à fort impact sociaux et environnementaux, portés par des communautés locales.

La haie champêtre, un atout pour la biodiversité

L’une des illustrations concrètes de cet engagement est visible en Aveyron. Depuis le Levezou, un haut plateau où l’élevage est pratiqué depuis des centaines d’années, un programme de plantation d’arbres et de haies champêtre est mené depuis près de vingt ans par l’association Arbres, Haies, Paysages d’Aveyron« Si le patrimoine arboré est important dans l’Aveyron, il a tendance à se détériorer, observe Sophie Hugonnenc. Nous encadrons des programmes de plantations de haies, en lien avec les éleveurs, les lycées agricoles ou encore les collectivités locales. »

La technicienne de l’association met en avant les nombreuses vertus de la haie champêtre : infiltration de l’eau, abri pour les troupeaux, refuge pour les oiseaux et les insectes, production de biomasse… « Il y a quelque temps, la haie était un peu ringarde. Sa contribution à la lutte contre le changement climatique la rend aujourd’hui de nouveau d’actualité ! »