Anjou-Maine | Thème Animation du territoire 
Le 14/02/20

Le collège La Cathédrale-La Salle d’Angers déménage 

À Angers, le collège historique La Cathédrale-La Salle prendra ses nouveaux quartiers à Saint-Serge en septembre 2020 pour devenir Sainte-Cécile-La Salle. Un projet de transfert, mais aussi de rénovation et de construction, que le Crédit Agricole Anjou-Maine a soutenu.

projet college2
Maquette du futur collège de La Cathédrale-La-Salle à Angers. © DR

Situé en plein cœur de la cité angevine, le collège privé La Cathédrale-La Salle se prépare à faire peau neuve à la rentrée prochaine pour ses 182 ans. L’organisme de gestion d’enseignement catholique a décidé, en accord avec la fondation La Salle, propriétaire du collège, de transférer l’établissement en lieu et place d’un ancien lycée. L’enjeu ? Se conformer aux normes d’accessibilité, tout en préservant son identité. 

Un lieu favorisant l’épanouissement

Le collège La Cathédrale-La Salle compte 385 élèves de la 6e à la 3e et se caractérise par son empreinte artistique forte : deux chœurs d’enfants (Maîtrise des Pays de la Loire et Petits Chanteurs de la Cité) accueillis dans des classes à horaires aménagés, une troupe de théâtre, une option cinéma.

Autre spécificité de l’établissement : l’accueil d’enfants dyslexiques, avec notamment une unité localisée pour l’inclusion scolaire et troubles spécifiques du langage et des apprentissages (la seule dans le Maine-et-Loire). « Toutes ces spécificités font de notre collège un lieu unique de mixité sociale, propice à l’apprentissage et à l’expression artistique qui favorise l’épanouissement de tous », souligne Jean-Michel Macé, son directeur.

Une nouvelle adresse qui séduit

La future adresse du collège, rebaptisé Sainte-Cécile-La-Salle, se veut le reflet de cet état d’esprit. Les trois bâtiments regroupant les salles de classe seront entièrement réhabilités avec, au centre, un accueil de la vie scolaire. Un autre espace sera agrandi pour la restauration, tandis qu’un hall sportif et un pôle chant, comprenant un auditorium et plusieurs salles de répétition insonorisées, seront construits.

Les travaux, dont le montant s’élève à 5,2 millions d’euros, ont été financés à hauteur de 4,7 millions d’euros par le Crédit Agricole Anjou-Maine avec le cautionnement de la Caisse d'assurances mutuelles du Crédit Agricole (Camca). « Le Crédit Agricole a pris le temps de nous écouter et a cru en notre projet. Aujourd’hui, des parents nous sollicitent déjà pour intégrer notre établissement », se réjouit le directeur.