Crédit Agricole


Touraine et Poitou | Thème Développement durable 
Le 08/08/19

Dans la Vienne, Sorégies investit dans l’électricité verte 

A travers sa filiale Hydrocop, Sorégies a racheté fin 2018 dix-neuf centrales hydroélectriques dans les Alpes. Cet investissement vert, accompagné par le Crédit Agricole, permettra au fournisseur local d’énergie d’assurer son approvisionnement.

Centrale Saint-Maurice-en-Valgodemard
La centrale hydroélectrique de Saint-Maurice-en-Valgodemard. © Sorégies.

En 1946, l’État a créé EDF, imposant de facto le nouvel acteur comme un opérateur national. Mais sur tout le territoire français, des entreprises locales de distribution (ELD) ont toutefois pu continuer de fournir l’électricité et le gaz. Sorégies est l’une d’entre elles et propose, depuis plus de 90 ans, des offres de fourniture d’énergie aux habitants de la Vienne.

Sécuriser les capacités d’approvisionnement

« Nous nous approvisionnons en partie auprès d’EDF, notamment dans le cadre des offres à tarif réglementé, explique Marc Loisel, directeur général de Sorégies. Mais au cas où ce tarif réglementé viendrait à disparaître, nous devons assurer un sourcing qui nous préserve d’une hausse trop importante des coûts de l’énergie. »

Cette stratégie a poussé Sorégies à créer, avec d’autres ELD, une filiale commune, Hydrocop, dédiée à garantir cet approvisionnement. Déjà propriétaire de 8 centrales hydroélectriques, le jeune groupement a signé, fin 2018, le rachat de 19 centrales supplémentaires dans les Alpes.

100 % d’électricité verte en 2035

« Ces acquisitions viennent en appui de notre volonté d’augmenter la part de l’énergie renouvelable dans l’électricité que nous mettons sur le marché, ajoute Marc Loisel. Nous tablons ainsi sur une part de 50 % dans l’énergie fournie aux foyers en 2025, et 100 % en 2035. »

Le Crédit Agricole de la Touraine et du Poitou a co-arrangé avec Natixis Energeco le financement de ces acquisitions. La Caisse régionale est accompagnée en sous-participation par les Caisses régionales Centre Loire, Centre Ouest, Charente-Maritime Deux-Sèvres et Sud Rhône Alpes. « Il était naturel que nous nous tournions vers le Crédit Agricole, banque historique de Sorégies, précise Marc Loisel, d’autant que, en 2016, la Caisse régionale nous a témoigné sa confiance en devenant également l’un de nos actionnaires. »