Centre Ouest | Thème Santé 
Le 27/02/19

PictoTask à l'heure de l'autonomie 

Pour accompagner son fils, autiste Asperger, vers une vie plus autonome, un père a imaginé une montre connectée et son application « PictoTask ». L’invention a séduit le Crédit Agricole du Centre Ouest qui a souhaité soutenir l'initiative.

pictotask-1
L'application PictoTask consiste à planifier des séquences de tâches depuis un smartphone, une tablette, un ordinateur ou autre terminal en lien avec l'application.

Quand on est autiste, le rapport au temps peut parfois être compliqué… Conjuguée à des particularités sensorielles, cette difficulté se traduit, par exemple, par des « accidents pipi » handicapants en milieu scolaire. « C'était le cas de mon fils aîné Zacharie, explique Cyril Rossignol. Alors j'ai cherché une solution pour l'aider au quotidien. »  Nous étions alors en 2015 et Cyril Rossignol, alors chef de projet informatique, venait lui-même d'être diagnostiqué Asperger. « J'ai appris à coder quand j'avais dix ans et ça m'a bien servi car en l'espace d'un week-end j'ai mis au point un système d'alerte qui s'est révélé efficace : Zacharie n'est plus revenu souillé de l'école ! »

Une vie plus simple et plus autonome

Quatre ans plus tard cette initiative paternelle a bien grandi. Aidé de sa femme, Cyril Rossignol a créé une entreprise qui commercialise depuis l'an dernier la solution PictoTask : une montre connectée et une application qui permettent de programmer des séquences d'activités et de notifier la personne via des alertes sonores doublées d'un affichage de pictos ou de photos, le tout entièrement personnalisable. Et les résultats sont là : grâce à PictoTask, le quotidien des familles est plus simple et les enfants avancent vers plus d'autonomie.

Nouveaux projets

De quoi donner des ailes au jeune entrepreneur. D'autant plus que sa solution a su convaincre un grand nombre d'acteurs : familles, professionnels de l'autisme, structures médico-sociales, sans oublier le Crédit Agricole Centre Ouest qui a souhaité soutenir l'initiative avec un don qui a permis d'embaucher une personne à temps partiel. « Cette collaboratrice est aussi mère de deux enfants autistes et cet emploi lui permet de sortir de son quotidien. A l'avenir, je souhaiterais recruter d'autres personnes dans la même situation », ajoute Cyril Rossignol. Dans l'immédiat, l'entrepreneur se concentre sur un nouveau volet de son projet : le développement d'un portail professionnel qui permettra aux structures médico-sociales de piloter un « parc » de montres paramétrées en fonction des besoins de tous leurs patients et de suivre leurs progrès individuels.