Crédit Agricole


Languedoc | Thème Santé 
Le 07/11/18

Une maison de santé au service des habitants à la Grand'Combe 

La maison pluriprofessionnelle “Simone-Veil", inaugurée en juin 2018, abrite quatorze praticiens et un laboratoire d’analyses. La Caisse régionale du Languedoc, aux côtés de la Caisse locale de la Grand'Combe, et la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, ont soutenu le projet.

Pole sante OK
© IStock

« L'installation à la Grand'Combe (Gard) d'une maison de santé pluriprofessionnelle, inaugurée en juin dernier, est née d'un besoin de la population, explique Brigitte Bouzige, pharmacienne, vice-présidente de la Fédération française des maisons et pôles de santé. Après le départ à la retraite d'un médecin généraliste en 2016 et un départ à venir en 2019, l'offre de soins s'est considérablement réduite sur un bassin de vie qui compte 14 000 habitants. »

Dans le département, 50 % des médecins ont plus de 55 ans et 30 % des habitants sont âgés de 65 ans et plus. Face au risque de désertification médicale, le Crédit Agricole a souhaité s'engager aux côtés des professionnels de santé réunis autour de Brigitte Bouzige. La Caisse régionale du Languedoc, aux côtés de la Caisse locale de la Grand'Combe et en partenariat avec la Fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement, ont soutenu le projet à hauteur de 20 000 euros – ce qui permet de financer les séances d’éducation thérapeutique de certains patients.

Mutualiser les moyens

« Pari réussi, se félicite aujourd'hui Brigitte Bouzige. Après deux trimestres d'activité, la maison pluriprofessionnelle, installée dans le centre-ville de la Grand'Combe, fonctionne avec 14 praticiens, dont la moitié à temps complet. Deux médecins généralistes y exercent, rejoints par huit spécialistes (psychologue, orthophoniste, podologue, sage-femme, kiné…) et deux internes en fin d'études. La raison de cette attractivité est à chercher dans la mutualisation des moyens au service de la population que permet un tel regroupement médical. » Sur place, en réseau, les professionnels de santé développent actuellement deux actions : l’une dirigée vers les patients obèses, l’autre vers les patients addictifs (alcool, jeux, tabac, écrans tactiles…). Une manière d'étendre le domaine d'action de la maison de santé, bien au-delà du bassin de population de la Grand'Combe.