Anjou-Maine | Thème Agriculture 
Le 22/10/18

Des aliments à base d'insectes pour nourrir les poissons 

La start-up Cycle Farms, cliente de la Caisse de Crédit Agricole Anjou-Maine, a mis au point un process industriel permettant de fabriquer une gamme complète d'aliments pour poissons.

Cycle Farms2 OK
Cycle Farms est spécialisée dans l’alimentation animale à base d’insectes.

Nous sommes en 2017. La start-up Cycle Farms, cliente du Crédit Agricole Anjou-Maine, fait alors le choix d’installer son centre R&D près d’Angers. L’idée ? Valider un process industriel à grande échelle permettant la fabrication d’une gamme complète d'aliments à base d'insectes, à destination de l’un des poissons le plus consommé au monde : le tilapia.

Derrière ce projet, pointe l’ambition de coordonner un futur déploiement industriel africain sur le lac Volta, proche de la capitale Accra et du premier port ghanéen Tema. L’enjeu est immense. Si les sources de protéines en alimentation animale constituent un enjeu planétaire, le poisson est considéré, sur ce continent, comme l’avenir de la nutrition humaine.

Géographiquement, le Ghana dispose de la plus grande retenue d’eau artificielle au monde : le lac Volta, d’une superficie de 8 500 km2. Une importante filière aquacole s’y est développée naturellement. Ce secteur compte désormais 450 piscicultures, de moyenne et grande taille, produisant 50 000 tonnes de tilapia pour répondre à une demande en forte croissance (+50 % depuis 2010). Facile à nourrir et très résistant, ce poisson est tout à fait adapté à l’aquaculture d’autant qu’il a besoin de peu de place.  

Quand la synergie groupe se met en marche

Pour accompagner le financement de ce développement, la Caisse Anjou-Maine a mis en relation les fondateurs de la start-up avec la banque d’affaires du Crédit Agricole des Pays de la Loire : Crédit Agricole Ouest Entrepreneurs. Dans le même temps et à quelques kilomètres, le groupe Orvia, situé en Vendée et client de la Caisse régionale Atlantique-Vendée, a fait connaître son souhait d’accompagner le développement industriel de Cycle Farms en investissant minoritairement à son capital. Orvia travaille avec 35 pays et réalise 100 M€ de chiffre d’affaires. Elle est spécialisée dans la recherche, la sélection et l’amélioration des espèces palmipèdes : canard de Barbarie, canard Pékin, canard Mulard, oies blanche et grise. Au final, le marché visé est naturellement l’aquaculture mais avec une probable applicabilité sur le segment de la volaille. 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.