Crédit Agricole


Corse | Thème Innovation 
Le 28/09/18

Aeklys, un bijou pour le paiement sans contact 

En mars 2019, Icare Technologie devrait lancer Aeklys sur le marché. Le Crédit Agricole accompagne la start-up dans l’évolution de ce petit bijou connecté qui permettra de payer avec une simple bague au doigt.

Icare1 OK
Dans un souci de sécurité, cette bague est équipée de plusieurs systèmes brevetés au niveau mondial.

Il arrive parfois qu’une mésaventure donne naissance à une bonne idée. Un jour d’été, Jérémy Neyrou a égaré ses clés de voiture sur une plage corse. Il en a été quitte pour faire dix kilomètres à pied aller-retour pour aller chercher le double à son domicile.

Chemin faisant, il a aussi réfléchi : pourquoi ne pas bricoler un bracelet connecté qui lui permettrait d’ouvrir et démarrer son véhicule, sans plus se préoccuper d’avoir les clés avec soi ? Il propose son invention à des constructeurs automobiles et à des assureurs qui, s’ils se montrent intéressés, ne donnent pas suite.

Jérémy Neyrou change alors son fusil d’épaule : il imagine une bague connectée, cette fois dédiée au paiement sans contact. Nommée Aeklys, cette bague intelligente est sur le point d’être mise sur le marché : « Nous travaillons son design pour en faire un bijou agréable à porter, avec un lancement prévu en mars 2019 », explique Fabien Raiola, directeur commercial d’Icare Technologies, la société fondée avec Jérémy Neyrou pour développer et commercialiser la bague.

Une bague sécurisée pour le paiement sans contact

Un système de récupération permanente d’énergie intégré dans la bague permet une autonomie totale : « De plus, Aeklys est équipée d’un système antivol et anticopie conforme aux normes de sécurité AEL 6+, ajoute Fabien Raiola. Désactivable par une application smartphone dédiée, elle peut tout à fait se substituer à une carte de paiement. »

Hébergée jusqu’en août dernier au Village by CA de Paris, Icare Technologies est accompagnée par le Crédit Agricole dans le développement d’Aeklys. La start-up a participé au Consumer Electronic Show de Las Vegas en janvier 2018. Les deux jeunes insulaires et leur projet avaient été remarqués en 2016 par la Caisse régionale de la Corse lors d’un challenge Innovation organisé à l’université de Corse.

Des tests satisfaisants

Courant juin, des tests ont été lancés avec le Lab’ Paiement de Crédit Agricole Payment Services (CAPS) pour concevoir des cas d’usages, avec une expérimentation grandeur nature au Crédit Agricole de la Corse : ils ont donné des résultats très probants. « C’est une réelle opportunité pour la Corse de voir de jeunes pousses créer des entreprises innovantes, capables de rayonner en France mais également dans le monde. La Caisse régionale s'est d’ailleurs organisée pour détecter, étudier et accompagner les projets innovants des start-up », explique Vincent Steinhauser, responsable des activités bancaires et de la transformation au Crédit Agricole de la Corse.