Toulouse 31 | Thème Agriculture 
Le 23/02/18

Salon de l'agriculture : en route pour la finale nationale des jeunes pointeurs 

Le 55e Salon international de l'agriculture (SIA) se tient du 24 février au 4 mars 2018. De jeunes élèves, venus de toute la France et formés à l’élevage, s'y affrontent pour décrocher le titre de meilleur pointeur. Lors des épreuves de sélection en région, quatre éleveurs, clients du Crédit Agricole Toulouse 31, ont mis leurs animaux à disposition des élèves de Saint-Gaudens. L'un d'eux, Thibault Saboulard, représentera la Haute-Garonne à Paris.

IMGP1626 au Format
Thibault Saboulard est en seconde au lycée agricole de Cominges à Saint-Gaudens, il a fini premier de la race Prim'Holstein lors de la finale départementale.

Dans le monde de l'élevage bovin, ce sont les experts de demain. Lors du 55e Salon international de l'agriculture (SIA), du 24 février au 4 mars, des jeunes de 15 ans et plus, scolarisés dans une formation en élevage, venus de toute la France s'affronteront pour décrocher le titre de meilleur pointeur. Ils sont répartis par races de vaches. Parmi eux, Thibault Saboulard est élève en seconde au lycée agricole de Cominges à Saint-Gaudens. Il a fini premier de la race Prim'Holstein lors de la finale départementale. Il représentera la Haute-Garonne au SIA.

Futur éleveur, Thibault explique : « Savoir pointer permet de sélectionner ses bêtes au mieux. Le but est de regarder jusqu'à quel point un animal se rapproche du standard de sa race. » Chaque vache est ainsi évaluée et notée au fil de dix-huit critères répartis en quatre postes : mamelle, format, solidité laitière et membres.

Au concours départemental, comme lors de la finale nationale, les apprentis pointeurs sont donc notés sur leur capacité à sélectionner un animal. Quant au classement officiel des bêtes qu'ils évaluent, il est établi par un autre jury, composé de professionnels.

L'aide précieuse des éleveurs

La préparation au concours est intensive. « Il faut s'entraîner sur des bêtes différentes, que l'on ne connaît pas, et maîtriser tous les postes de pointage », résume Thibault. L'aide des agriculteurs locaux est précieuse, comme le détaille Marie-Françoise Ibos, professeur dans le lycée de Thibault. « Notre établissement a son exploitation. Mais l'entraînement se fait aussi en allant chez des éleveurs, avec l'assistance de techniciens d'élevage. Pour le concours, les agriculteurs sont encore à nos côtés, puisque ce sont leurs bêtes qui sont jugées. » Ainsi, quatre éleveurs, clients du Crédit Agricole Toulouse 31, ont mis à disposition leurs animaux.

Marie-Françoise Ibos poursuit : « Les élèves participent librement à ce concours, quelle que soit leur filière agricole et leur classe. C'est la mise en application de la zootechnie, domaine qu'ils étudient. » Ainsi, Thibault est fier de son résultat. « C'était ma première participation. Arriver premier à Paris, ça serait magique. »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.