Crédit Agricole


Provence Côte d'Azur | Thème Innovation 
Le 21/09/16

Parkego invente le stationnement collaboratif dans les zones urbaines 

Créazur, la filiale de capital innovation du Crédit Agricole Provence Côte d'Azur, vient d'entrer au capital de Parkego. La jeune start-up niçoise propose un service de voituriers dans les zones stratégiques de Nice comme le centre-ville ou l'aéroport et, dispose d'un parc important de parkings confiés par des propriétaires particuliers.

parkego
En faisant appel à Parkego, on gare sa voiture... même chez un particulier.

Il y a quelques mois encore, Anthony trouvait qu'il passait beaucoup trop de temps à chercher une place de stationnement quand il rendait visite à ses clients à Nice. Ce jeune commercial a retrouvé le sourire au volant : « J'appelle Parkego ou je passe par leur application pour réserver un parking à l'avance. Et je n'ai même pas à garer ma voiture, quelqu'un le fait pour moi ! »
Comme Anthony, ils sont plusieurs centaines d'automobilistes à faire appel à Parkego. La jeune startup a eu une idée toute simple : utiliser les places de parkings privés laissées vacantes par leurs propriétaires pendant leur absence, à la journée ou sur un plus long terme.

Une innovation en matière de service

Son fondateur, Irfan Ghauri, a d'abord testé ce concept simple à Nice et son aéroport, avant d'y ajouter un service de voiturier : vous arrivez en ville à votre lieu de rendez-vous, un employé de Parkego s'occupe de garer votre voiture puis de vous la restituer quand vous repartez. « Notre vocation est de déployer des services innovants et à haute valeur ajoutée autour du stationnement urbain, explique l’entrepreneur. Pour cela, nous développons un modèle qui crée de nouvelles richesses et des emplois, pleinement inscrit dans l'économie du partage. »

Cette ambition a plu à Créazur, la filiale de capital innovation du Crédit Agricole Provence Côte d'Azur, qui vient de prendre une participation au capital de Parkego. « Nous recevons de nombreux dossiers chaque année, pointe Jean-François Richardoz, chargé d'affaires à Créazur. Il faut vraiment que nous détections quelque chose qui nous donne envie d'aller plus loin pour poursuivre l'étude. »

Une équipe de voituriers de 30 salariés

Un déclic a visiblement eu lieu avec Parkego puisque, après une première rencontre avec Irfan Ghauri à l'automne 2015, l’investissement a été bouclé en juillet 2016. « Notre comité a été enthousiasmé par le dossier, se souvient Jean-François Richardoz. La force de Parkego est de proposer un modèle collaboratif autour d’une offre de services à valeur ajoutée qui met l'humain et l'emploi au cœur de son fonctionnement. »
Parkego prévoit de se développer dans d'autres métropoles françaises, en visant en priorité celles où le stationnement est difficile. Pour y parvenir, l'entreprise prévoit de recruter neuf personnes au siège, et l'équipe de voituriers devrait comptabiliser trente salariés à fin septembre 2016.