Développement durable (1/6)

Le 19/12/09

Développement durable, développement rentable en Normandie-Seine 

L’action du Crédit Agricole de Normandie-Seine démontre qu’en se souciant du développement durable, la banque peut aussi atteindre des objectifs économiques.

photovoltaique
Photovoltaïque, panneaux solaires Photo JF Badias

Qu'elles y viennent par le coeur ou par la raison – et souvent par les deux –, les Caisses régionales multiplient les initiatives pour répondre aux attentes de leurs clients, de leur élus et de leurs salariés, en matière de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). Certaines ont même choisi d'en faire un axe fort de leur stratégie d’entreprise.

Ainsi, au Crédit agricole de Normandie-Seine, on pense que si les préoccupations environnementales, économiques et éthiques sont l'occasion de faire acte de citoyenneté, elles vont également dans le sens d'une maîtrise des dépenses et donc d'un développement rentable et sécurisé de la banque. C’est ce qu'illustrent les différentes actions entreprises depuis 2007. 

Mobilisation générale

La Caisse régionale a d'abord réalisé un Bilan Carbone®. Les résultats ont abouti en 2008 à la mise en place d’un projet Développement durable global.

Sous la houlette de Guillaume Lefebvre, directeur général adjoint, il associe toutes les compétences de l'entreprise, de l'informatique à la logistique, des ressources humaines à l'animation mutualiste, en passant par la force commerciale et la communication.

Outre les actions menées au plan économique (crédits "verts", offre d’investissement socialement responsable...) et au plan social (animation de la Mission handicap), la Caisse régionale se distingue par une politique déterminée sur les postes des transports, du papier et de l'énergie. 

bilan carbone

Ainsi, un système de coupure automatique des postes informatiques et des imprimantes la nuit et le week-end, dans les 160 agences du réseau, permet l’économie d'un million de kwh/an, soit 100 000 euros. Le remplacement des imprimantes et des photocopieurs énergivores contribue également à réduire la facture d’énergie. Ces efforts sont systématisés lors des rénovations des sièges et des agences.

Papier et transports rationnalisés

Côté papier, outre l’adoption du papier recyclé, l'impression recto verso, la numérisation des documents internes et la diffusion de consignes simples ont permis un premier recul de la consommation de 110 kg par an et par salarié en 2007, à 100 kg en 2008. 

Pour les transports, la Caisse propose une navette entre les sièges, un parc de véhicules en libre-service, un site web de covoiturage...

Une appropriation réussie

Mais les actions techniques ne remplacent pas l'appropriation, par chacun, de gestes quotidiens. La communication y contribue. Ainsi la Caisse relève des indicateurs lisibles par tous (euros dépensés, kilomètres parcourus, kilowatts ou kilogrammes consommés) et leur évolution est communiquée par affichage, intranet ou de manière événementielle.

De quoi soutenir un élan collectif naturel car, comme le rappelle Guillaume Lefebvre, "le développement durable est pleinement compatible avec l'exercice de notre métier de banquier mutualiste".

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.