Thème Développement économique 
Le 06/02/14

Le Crédit Agricole ouvre la porte à 100 start-up 

En juin 2014, une pépinière dédiée aux start-up ouvrira ses portes à l'initiative du Crédit Agricole. Une première pour une banque !.Créateur de la Pépinière 27, René Silvestre livre son éclairage sur ce nouveau projet dont il est partenaire.

Pépinière 27
Pour René Silvestre, créateur de la Pépinière 27, "les pépinières sont devenues indispensables à l'économie réelle". © Alain Goulard

Depuis quelques années, le nombre de pépinières d’entreprises est en constante augmentation… . Qu’est ce qui explique, selon vous, l’engouement pour ce genre de structures ?

Tout simplement, il vient de ce que les pépinières sont devenues indispensables à l’économie réelle ! De fait, en offrant un toit à un coût raisonnable associé à de nombreux services et en proposant une ambiance de travail propice à la créativité, elles permettent aux entrepreneurs de mieux faire avancer leurs projets que s’ils étaient seuls dans leur coin. 

Aujourd’hui, on estime qu’il y a environ 250 pépinières en France qui accueillent un total de 4 500 jeunes entreprises. Mais je pense qu’il en faudrait 10 fois plus ! C’est pour cela que j’appelle de mes vœux le développement de structures privées aux côtés des initiatives publiques qui constituent pour l’heure la quasi-totalité du parc existant.

Pouvez-vous nous parler de la Pépinière 27 et de votre rôle dans celle qui va ouvrir au 55 rue La Boétie à Paris ?

J’ai créé la première en juin 2012 dans les anciens locaux du magazine L’Etudiant que j’ai fondé et dirigé pendant plus de 35 ans. La Pépinière 27 a été la première pépinière privée de France et c’est aujourd’hui la plus grande avec plus de 70 entreprises sur site.

Mais elle va être prochainement complétée, car sa « petite grande sœur » de la rue de la Boétie pourra héberger 100 start-up ! Cette dernière est un projet porté par le Crédit Agricole en association avec plusieurs partenaires, dont la Pépinière 27.

Est-ce le rôle d’une banque de s’investir dans ce type d’opérations ?

Bien évidemment ! Quand le Crédit Agricole décide de créer une pépinière, c’est avant tout dans l’optique d’enrichir l’écosystème dans laquelle il évolue. Je tiens ici à signaler que les start-up qui s’implanteront rue La Boétie ne seront pas forcément clientes du crédit Agricole et n’auront pour la plupart, rien à voir avec l’univers bancaire. Elles évolueront dans tous les domaines : domotique, santé, environnement, agroalimentaire…

Dans ce projet, le Crédit Agricole veut jouer un rôle actif dans l’accompagnement des entrepreneurs : coaching, conseils, mise en relation avec des partenaires, etc. Autant de services qui feront de la Pépinière La Boétie un lieu unique en France…

Pour l’instant implanté à Paris, le modèle est appelé à être repris par les Caisses régionales.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.