Réunion

Tram-Train à la Réunion 

Le 20/01/10 |  14211 vues

L'Ile de la Réunion connaît de gros problèmes de circulation qui handicapent son économie et pourrissent la vie de ses habitants. Parce qu'elle ne voulait pas miser sur le tout-voiture, la région Réunion a décidé la construction d'un Tram-Train. Compte tenu des ouvrages d'art exceptionnel et des passages en zones habitées, son coût a été estimé à un milliard et demi, un montant trop élevé pour un appel d'offre classique.

Pierre Martin, Directeur Général du Crédit Agricole de la Réunion :

Confronté à ce problème, la région La Réunion a choisi de lancer un appel d'offre sous la forme d'un partenariat public-privé, nous appelons ça dans notre jargon un PPP, qui réunit toutes les contraintes techniques et financières pour mener à bien un projet de cette taille.

La Caisse régionale fait partie du consortium Tram'Tiss retenu par la région, aux côtés entre autres de Bouygues, Véolia et Bombardier.

Pierre Martin, Directeur Général du Crédit Agricole de la Réunion :

Qui on retrouve? On retrouve des transporteurs, qui gèrent le matériel roulant, on retrouve des gens des travaux publics, qui font les routes, qui font les ouvrages d'art, qui percent les tunnels, et on retrouve aussi des financiers, qui apportent de l'argent en capital. D'abord, nous représentons la première banque du territoire, donc c'était normal, quelque part, que nous participions à un projet de cette taille, un projet d'aménagement de notre propre territoire. Notre rôle c'est d'aider au développement du territoire et quelque part c'était naturel que nous en fassions partie.

Pour ce partenariat public-privé qui est aujourd'hui le plus important d'Europe, la caisse régionale a pu s'appuyer sur la solidité financière du groupe Crédit Agricole, et sur l'expertise de certaines de ses filiales spécialisées.

Pierre Martin, Directeur Général du Crédit Agricole de la Réunion :

Nous avons choisi de rentrer au capital de la structure, qui va porter pendant 45 ans (c'est un projet de 45 ans, donc c'est pas un petit projet), qui va porter la structure et qui va la faire vivre, moyennant un loyer versé par la région. Et nous sommes en tant que financiers, et là nous sommes un peu plus dans nos métiers, en rôle de financeurs de ce qu'on appelle la dette.

Aujourd'hui les discussions entre la région et Tram'Tiss se poursuivent, avec une date butoir, juin 2010. Le positionnement original de la caisse régionale dans ce dossier est un élément déterminant pour la collectivité.

Pierre Martin, Directeur Général du Crédit Agricole de la Réunion :

La région, dans ses choix, a beaucoup, me semble-t-il, pris en compte notre caractère régional de banque locale. Et puis elle nous a demandé de faire participer les investisseurs réunionnais, qui sont notre fond de commerce, les gros clients de la caisse régionale, de les faire participer à l'apport en capital du groupement.

Actionnaires, banquiers, et chefs de file d'un groupe d'investisseurs réunionnais, la caisse régionale affirme de façon très claire son implication dans l'avenir de l'île.

Le contrat de partenariat entre le Conseil régional et le groupement Tram’Tiss a été signé. Début du chantier en 2010.

Le Crédit Agricole de la Réunion est d’ores et déjà très bien positionné pour être l’un des acteurs majeurs du Tram Train. Verdict définitif en juin 2010.

Lien vers le site Tram-Train


Tram Train de la Réunion