Thème Agriculture 
Le 01/03/10

Mise en œuvre d’un plan de soutien à l’agriculture 

Annoncé par Nicolas Sarkozy en fin d’année 2009, le dispositif se met en place. Pour le président du Crédit Agricole Val de France, Dominique Lefebvre, les mesures prises par le gouvernement sont bien adaptées, mais il n’exclut pas que la Caisse fasse des efforts supplémentaires pour accompagner les céréaliers en difficulté.

Le plan de soutien à l’agriculture arrêté par le gouvernement est il adapté ?

 Dominique Lefebvre

 

L'aide à la reconstitution des trésoreries me paraît adaptée à la situation des agriculteurs et les aménagements qui ont été apportés par le ministre vont dans le bon sens, notamment pour les producteurs de porcs qui ont un EBE (Excédent brut d'exploitation) particulièrement faible depuis des mois. D’ailleurs le dispositif se met en place rapidement. Du jamais vu !

Ceci étant, l'enveloppe est limitée et le système n'est pas sélectif, tout le monde y a accès. Seule contrainte, la règle du "premier arrivé, premier servi" imposée par les pouvoirs publics. Malgré cela, notre Caisse essaie de gérer l'enveloppe de bonification de manière fine, en fonction des réels besoin des agriculteurs et en ciblant sur les jeunes.

Surtout, je me félicite de l'initiative prise par un certain nombre de Caisses régionales de se concerter pour arriver à des solutions qui à défaut d’être identiques sont en tout cas similaires dans la mise en œuvre du plan de soutien. Une démarche qui permet d'adopter une communication commune.

Dominique Lefebvre,
Président du Crédit Agricole Val de France.
 

 

Pourtant les pouvoirs publics vous reprochent de ne pas aller assez vite…

Je n'accepte pas la critique. D'ailleurs, je ne vois pas comment on pourrait aller plus vite...

S'agissant des prêts de consolidation, on est moins dans l'urgence. D'autant plus que certains dossiers ont déjà été traités et que les agriculteurs ont reçu les fonds.

L’enveloppe sera-t-elle suffisante ?

L'enveloppe sera de toute façon insuffisante car, pour la première fois, la crise touche tous les secteurs. Je n'exclus pas d'ailleurs que notre Caisse fasse des efforts supplémentaires. Tout en veillant à ne pas rajouter de l'endettement à l'endettement, ce qui rendrait un mauvais service aux agriculteurs.

La crise actuelle est une crise de revenu. Seul un redressement durable des prix permettra de résoudre les difficultés. Mais, cela est une autre histoire qui ne dépend pas du Crédit agricole.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.