Crédit Agricole S.A. tire les conséquences de la situation économique dégradée en Grèce au deuxième trimestre 2011 

logo CAsa

 

Paris, le 28 juillet 2011

Communiqué de presse

 

Crédit Agricole S.A. tire les conséquences de la situation économique dégradée
en Grèce au deuxième trimestre 2011

Le Groupe salue le plan de soutien européen et y participera

Crédit Agricole S.A. salue l'accord des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro sur le nouveau plan de soutien à la Grèce, qui démontre l'engagement des autorités européennes pour surmonter la crise liée à l’endettement du pays. Pour sa part, le groupe Crédit Agricole S.A. participera au plan proposé.
Cet accord viendra soutenir l’économie locale, qui reste fortement affectée, comme en témoigne l’activité d’Emporiki Bank au 2ème trimestre 2011. En particulier, le mois de juin 2011 a été marqué par les éléments suivants :

- le produit net bancaire d’Emporiki Bank subit le ralentissement de l’activité et l’augmentation des coûts de financement liés à la concurrence croissante que se livrent les banques grecques pour la collecte des ressources ;

- une hausse de son coût du risque, qui porte essentiellement sur le portefeuille de crédits anciens. Il devrait être inférieur en 2011 au niveau observé en 2010, mais restera à un niveau plus élevé qu’anticipé jusque-là.

En outre, la participation d’Emporiki Bank au plan de soutien à la Grèce se traduit par une dépréciation de son portefeuille d’obligations d’Etat grec estimée à 71 millions d'euros.

Ces éléments devraient se traduire dans les comptes d’Emporiki Bank du 2ème trimestre 2011 par une perte plus élevée qu’attendue. Les comptes d’Emporiki Bank seront présentés à son Conseil d’Administration le 29 juillet 2011, avec comme éléments estimés :

- en ce qui concerne les comptes sociaux : produit net bancaire de 169 millions d’euros (1); charges d’exploitation de 121 millions d’euros (2); coût du risque de 342 millions d’euros (3).

- en ce qui concerne les comptes consolidés : produit net bancaire de 181 millions d’euros (1) ; charges d’exploitation de 132 millions d’euros (2) ; coût du risque de 349 millions d’euros (3)

Emporiki Bank proposera à son Conseil d’Administration par ailleurs de déprécier à hauteur de 148 millions d’euros l’actif d’impôts différés figurant à son bilan pour un montant total de 278 millions d’euros.

En conséquence, le résultat net du 2ème trimestre serait négatif d’environ 451 millions d’euros après impôts et intérêts minoritaires (4) dans les comptes consolidés d’Emporiki Bank et d’environ 444 millions d’euros dans ses comptes sociaux.

Comme elle l’a déjà fait depuis le début de l’année, Emporiki Bank continuera à se procurer davantage de ressources localement au travers de sa propre collecte, réduisant ainsi son refinancement auprès de Crédit Agricole S.A. Celui-ci a diminué d’environ 1 milliard d’euros à ce jour par rapport à la situation de fin mars 2011. Dans le cadre de cette politique, Crédit Agricole S.A. continuera à contribuer au refinancement de sa filiale grecque.

La situation actuelle et envisagée pour les prochains trimestres complique la réalisation de l’objectif d’Emporiki Bank de retour à l’équilibre dès 2012. Au-delà des mesures prises pour assurer son redressement et qui continueront de porter leurs fruits, Emporiki Bank adaptera rigoureusement, comme elle l’a fait jusque-là, son fonctionnement au nouveau contexte, de façon à retrouver dès que possible l’équilibre de son exploitation.

Impacts de la situation d’Emporiki et du plan européen sur le Groupe Crédit Agricole S.A.

Prenant acte de la situation, Crédit Agricole S.A. décide d’inscrire dans ses comptes consolidés du 2ème trimestre 2011 une dépréciation de la totalité de l’écart d’acquisition résiduel sur Emporiki Bank, soit 359 millions d’euros.

Au niveau du groupe Crédit Agricole S.A., l’impact du plan de soutien à la Grèce, incluant la dépréciation inscrite dans les comptes d’Emporiki Bank, devrait être de l’ordre de 150 millions d'euros. Le détail sera communiqué le 25 août prochain à l’occasion de la publication des résultats du 1er semestre 2011.

Au total, la perte attendue chez Emporiki, ainsi que la dépréciation du goodwill et la participation au plan de soutien à la Grèce auront un impact sur le résultat net consolidé de Crédit Agricole S.A. du 2ème trimestre 2011 qui ne devrait pas dépasser 850 millions d'euros. Le résultat net part du groupe de Crédit Agricole S.A. demeurera positif au deuxième trimestre 2011.

(1) Correspond à la ligne « net operating income » dans les états financiers d’Emporiki Bank.
(2) Correspond à la ligne « total operating expenses », hors « impairment losses on loans and advances » et hors « others provisions » dans les états financiers d’Emporiki Bank.
(3) Correspond aux lignes « impairment losses on loans and advances » et « other provisions » dans les états financiers d’Emporiki Bank et inclut la dépréciation des obligations d’Etat grec.
(4) Perte d’environ 299 millions d’euros avant impôts et intérêts minoritaires dans les comptes consolidés d’Emporiki Bank, et d’environ 293 millions d’euros dans les comptes sociaux.

Contacts presse :

Denis Marquet 01 57 72 45 73 – denis.marquet@credit-agricole-sa.fr
Stéphanie Ozenne 01 43 23 59 44 – stephanie.ozenne@credit-agricole-sa.fr

Voir aussi

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.