Pyrénées Gascogne | Thème Coopération et mutualisme 

Interview de Jean Philippe, Les mots du mutualisme 

Le 08/02/10 |  6620 vues

Véronique Meynard, Service Communication Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Qu'est-ce qui selon vous distingue une entreprise mutualiste, une banque mutualiste, d'une autre banque ?

Jean Philippe, Directeur Général Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

La première chose qui vient à l'esprit, à tort d'ailleurs, c'est sa façon de faire du bénéfice et de le distribuer. En fait la différence fondamentale n'est pas là, elle est dans l'attachement de la banque mutualiste, de la banque coopérative au service de tous sur son territoire. Elle est présente pour tous, partout sur un territoire donné, et cet attachement, ce lien très fort entre la banque et son territoire, constitue sans doute la première caractéristique. Ensuite elle a évidemment comme caractéristique d'affirmer que la priorité pour elle, c'est l'humain. C'est sa priorité dans sa façon d'être gouvernée, c'est le fameux un homme, une voix, mais c'est sa priorité aussi dans sa façon de voir l'économie, de voir le développement d'un territoire. Et donc à travers tous les actes de la vie d'entreprise, on doit retrouver cette dimension humaine plus présente, plus forte que dans toute entreprise, bien évidemment.

Véronique Meynard, Service Communication Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Alors, vous avez intitulé votre livre "Les Mots du Mutualisme", le mutualisme, ce ne serait donc que des mots?

Jean Philippe, Directeur Général Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Certainement pas, vous n'êtes pas la première à me faire remarquer ça. Il fallait dire "les actes", mais pas "les mots". Est-ce que les actes ne commencent pas par des mots? Avant d'agir, il faut réfléchir. Peut-être qu'aujourd'hui, on a un petit peu oublié que la réflexion était essentielle avant d'entrer dans l'action. On est dans un monde, vous savez, où on emploie souvent les mots "zapper", "surfer", des mots de superficialité. On va très vite, on va beaucoup plus vite qu'avant, et du coup on est tenté de ne pas prendre le temps de la réflexion. Je considère que dans "les mots", il y a déjà l'action de demain. Il ne peut pas y avoir de projet s'il n'y a pas d'abord des mots, et c'est sur les mots qu'on se met d'accord, et c'est sur les mots qu'on fait la cohésion. Donc oui, les mots du mutualisme c'est essentiel pour agir.

Véronique Meynard, Service Communication Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Dans votre livre qui se présente comme un abécédaire, on y trouve les mots de proximité, responsabilité, solidarité, les fondements du Crédit Agricole, du mutualisme, mais on y trouve aussi l'e-relation, le peer-to-peer, le Web 2.0, est-ce à dire que le mutualisme c'est aussi tout ça?

Jean Philippe, Directeur Général Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

C'est aussi ça et c'est de plus en plus ça. D'ailleurs je pense que les réseaux sociaux, le Web 2.0, tout ce développement autour d'internet, cette capacité pour chacun de créer du contenu, finalement d'être acteur, de coopérer, donne au mutualisme, à la coopération une nouvelle dimension ; ou du moins de nouvelles facilités. Depuis tout le temps, les entreprises mutualistes ont créé des réseaux ; elles se sont bâties sur des liens humains entre des personnes, sur des territoires, et voilà tout à coup qu’avec internet, ce lien peut être démultiplié et beaucoup plus intense ; il peut être électronique bien évidemment, il permet finalement de prolonger ces réseaux, de les rendre plus fort. Je pense que le développement d'internet et du Web 2.0, c'est une vraie opportunité pour que le mutualisme s'exprime aujourd'hui de façon très actuelle et fasse encore plus la différence. Je trouve que les mutualiste doivent être les premiers à l'utiliser, et je pense d'ailleurs que dans tout ce qui se développe aujourd'hui qui est cet internet de proximité ; cette possibilité pour les gens de pouvoir, à travers les sites, à travers Facebook, à travers Twitter, rencontrer et communiquer avec des gens de leur entourage, est une formidable opportunité pour que les banque mutualiste, pour que les agences, parlent d'elles sur internet et échangent avec les clients. Ça me paraît couler de source.

Véronique Meynard, Service Communication Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Merci beaucoup Jean Philippe.

Jean Philippe, Directeur Général Crédit Agricole Pyrénées Gascogne :

Merci à vous.

De "A comme Allergène" à "W comme Web 2.0", Jean Philippe, directeur général du Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, décline mot après mot le mutualisme.

Les mots du mutualisme

Lien vers le blog de Jean Philippe