Thème Santé 
Le 18/04/11

La dépendance, nouvel enjeu de la prévoyance retraite 

Pour certains seniors, après la retraite active vient la dépendance. Sa prise en charge nécessite la mobilisation de plusieurs acteurs. Crédit Agricole Assurances apporte des solutions pour faciliter la vie des personnes âgées.

La dépendance
Crédit Agricole Assurances propose des solutions d'aide à domicile aux personnes dépendantes

Alors que le dernier recensement de l'Insee fait état de quelque 10,9 millions de Français de plus de 65 ans, le nombre de personnes fortement dépendantes avoisine 1 million et devrait passer à 1,4 voire 1,7 million en 2040 (étude Precepta). Pour améliorer leur prise en charge, le gouvernement a lancé en 2008 un plan dépendance. La même année, il met en place le plan Alzheimer; l'Union européenne devrait d'ailleurs inscrire la lutte contre cette maladie parmi ses priorités.

Plus récemment, le grand débat national sur la dépendance, ouvert en février 2011, devrait se clore en juillet puis donner lieu à un nouveau projet de loi. 

Le Crédit Agricole soutient les aidants familiaux

Pour permettre aux personnes âgées de rester chez elles, la mise en place de solutions permettant le maintien à domicile est nécessaire. Mais ce secteur d'activité, porteur en termes d'emplois et répondant à de vrais enjeux de société, était, il y a quelques années encore, très peu structuré.

En 2006, le "Plan Borloo" encourage les acteurs du monde financier à s'intéresser au marché des services à la personne. "Pacifica, filiale de Crédit Agricole Assurances, répond présent et crée Viavita, une structure dédiée qui propose des prestations complètes et intermédiées, adaptées notamment aux seniors (aide à la toilette, courses, accompagnement lors de déplacements, etc)", indique Olivier Néel, directeur de Viavita. "Notre ambition est d'apporter aux personnes âgées et à leurs aidants, conseils, sécurité et qualité dans les solutions de services mises en place à domicile".

Crédit Agricole Assurances n'en reste pas là et décide de s'engager auprès des aidants familiaux. En mars 2011, un appel à projets visant à soutenir les initiatives d'associations locales ou nationales en faveur des aidants non professionnel est lancé.

L’assurance dépendance, pour faire face aux dépenses

Mais pour faire face aux dépenses liées au maintien à domicile, la simple retraite ne suffit pas toujours. Outre les aides publiques (allégements fiscaux, allocation d'autonomie…), l'assurance dépendance est un complément appréciable. Le capital ou la rente versés peuvent aussi servir à financer les coûts de transformation du domicile ou d’hébergement. Car le retraité doit parfois être pris en charge par une structure ad-hoc. Pour les plus dépendants, ce sera un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

L'engagement des banques et compagnies d'assurance prend, dans ce cas, la forme d'un crédit classique ou d'un crédit-bail pour financer la construction d'une maison de retraite ou d’un Ehpad. Il peut s'intégrer dans un partenariat public privé, dit PPP, ou se faire sous forme d'une participation au capital. 

C'est ainsi que Predica, filiale de Crédit Agricole Assurances, est entrée en 2004 au capital de Korian, groupe spécialisé dans les solutions d'hébergement, et, plus récemment, dans le groupe Medica. "Le but de ces engagements est de développer une offre globale en complément des produits de retraite et de prévoyance dépendance, tout en prenant part au développement d'un marché en croissance", explique Sarah Garcia, chef de produit prévoyance chez Predica.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.