Thème Agriculture 

Productivité agricole et environnement

Le 09/03/11

Concilier agriculture durable et productivité 

Comme l’ont prouvé une fois de plus le dernier Salon de l’Agriculture et le Sima, l’agriculture est un élément clé qui touche à la fois l’économie, l’environnement, l’aménagement du territoire et l’emploi. Loin de toute caricature, les enjeux liés à son évolution sont capitaux et la concurrence qu’elle subit reste assez loin des aléas de la mondialisation.

Concilier agriculture durable et productive
L'agriculture, un enjeu français et européen

Et si l'agriculture pouvait à la fois être productive, compétitive et durable ? Le simple fait de se poser la question traduit bien une certaine vision du métier d'agriculteur et de la façon dont nous entretenons un certain nombre de paradoxes. 

"En France, il existe une forme de divorce entre ce que font les agriculteurs sur le terrain et la façon dont la population perçoit leurs actions alors que, depuis une quinzaine d'années, les efforts environnementaux ont été très importants. De l'autre côté de la frontière, en Allemagne, la situation est radicalement différente ; pourtant il s’agit d'un pays où la pression environnementale est beaucoup plus marquée qu'en France. Mais les gens acceptent mieux le lien entre compétitivité agricole et environnement", note Vincent Chatellier, économiste et directeur du Lereco à l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) de Nantes. 

La concurrence agricole est européenne

Un avis partagé par le président du Centre national des Jeunes Agriculteurs, Jean-Michel Schaeffer (voir son interview), qui élargit la réflexion à la filière de production, de transformation et de commercialisation dans son ensemble. 

"Il est urgent pour nous de sortir de notre vision du village gaulois ! Le marché est européen, et il n’est pas normal de voir que nos produits, reconnus pour leur qualité et dont nous sommes si fiers, sont absents dans les rayons des supermarchés étrangers. Nous sommes encore trop dans une logique de court terme avec comme seule ligne de mire le bénéfice immédiat", insiste-t-il. Il plaide pour un allongement de certains circuits, bio notamment, un desserrement du carcan administratif et réglementaire et un meilleur accompagnement des projets.

De nombreux défis alimentaires à relever

Alors que se dessinent les contours de la réforme de la Pac, qui accompagnera l'agriculture des dix ou quinze prochaines années, la concurrence, en termes de marchés et de compétitivité, se joue plus à nos frontières qu'en Asie ou au Brésil.

"Les défis alimentaires à relever sont nombreux compte tenu de l'évolution de la démographie, et nous observons, depuis quatre ou cinq ans, que la concurrence vient d’abord des pays du nord de l'Europe, qui sont à la fois nos premiers clients et nos premiers fournisseurs. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas la mondialisation qui va poser problème à notre agriculture", conclut Vincent Chatellier.

Le Crédit Agricole accompagne les agriculteurs

Pour installer le plus durablement possible un modèle agricole - comme il existe un modèle alimentaire ou gastronomique, reconnu tout récemment par l'Unesco -, il est indispensable d'accompagner les exploitants, d'un point de vue aussi bien financier que technique.

A l'instar de François Coste, qui fait évoluer sa production du conventionnel au bio (lire son portrait dans notre article), beaucoup d'exploitants parient aujourd'hui sur le partenariat qu'ils peuvent mettre en place avec leurs fournisseurs, leurs clients (groupes privés ou coopératifs) et leurs banquiers.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.