Thème Agriculture 
Le 09/03/11

Machinisme agricole : des investissements plus raisonnés 

Le secteur du machinisme agricole repart à la hausse. Mais comme le constatent les experts, et notamment les responsables du financement de ces matériels, cette dynamique s’inscrit sur le long terme dans une logique de productivité.

Machinisme : des investissements plus raisonnés
Le secteur du machinisme agricole sourit de nouveau

"Nous assistons à une reprise des investissements depuis la fin de l'été dernier, sans toutefois atteindre les niveaux observés en 2007/2008. Il faut cependant noter que ces achats de matériels s'inscrivent de plus en plus dans une logique de stratégie à long terme. Les investissements portent de plus en plus souvent soit sur des systèmes permettant de mieux répondre aux évolutions technologiques d’une agriculture de précision, soit sur des matériels favorisant des gains de productivité très sensibles", note Olivier Gaubert, responsable du pôle Financement du machinisme au sein du Crédit Agricole. Le secteur vient de vivre un SIMA dynamique, teinté d'un optimisme raisonnable mais solide (le Salon international de la machine agricole s'est tenu du 20 au 24 février 2011).  

Le Crédit Agricole présent auprès des concessionnaires

Présente aux cotés des concessionnaires grâce à sa solution Agilor, développée il y a vingt ans, la banque verte finance aujourd’hui près de 70 % des matériels achetés en concessions. Un partenariat tripartite facilite les démarches de l’acheteur en lui offrant des prêts à taux préférentiel – bonifiés par le constructeur dans certains cas – et sécurise le paiement pour le vendeur.

Ce financement, qui peut prendre la forme d'un crédit classique, d'un crédit-bail ou d'une location, ne concerne pas uniquement les matériels de grandes cultures. "Dans le secteur laitier où le taux de renouvellement du matériel de traite est de 3 % par an environ, nous observons de plus en plus souvent une démarche conduisant les éleveurs à opter pour un robot de traite. Ils privilégient à la fois l'aspect technologique et une meilleure productivité."

John Deere Credit, une structure de financement adaptée

Cette tendance générale est confirmée par François Macé, directeur général du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne et président de John Deere Credit, la structure de financement réunissant la banque et le leader mondial du machinisme agricole. Pour lui, "nous assistons à la fois à une augmentation de la puissance moyenne et à une mobilisation des constructeurs autour de la performance de moteurs moins gourmands en carburant et en huile, et de la réduction des émissions de CO2."

 Après 2008, "année historique" qui a vu s'envoler les ventes de tracteurs de + 25 % à 30 %, et la baisse très sensible qui a marqué 2009, le marché s'est stabilisé aujourd'hui à quelque 27 000 unités, profitant d'un rebond favorable fin 2010.

Cumuler l'expertise financière du banquier et celle, technique du constructeur a contribué à renforcer la place de leader de John Deere sur le marché français et John Deere Credit finance désormais la quasi-totalité des ventes du réseau des concessionnaires.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.