Le 01/10/10

La télésurveillance, une branche d’avenir 

C’est un secteur en pleine expansion au sein du Crédit Agricole : la télésurveillance intéresse une vaste clientèle - 1 Français sur 4 serait victime chaque année de cambriolage*. Au point qu’un organisme dédié propose des packs personnalisés aux entreprises comme aux particuliers.

centre-CTCAM-telesurveillance

Créé en 1986 pour sécuriser les agences bancaires, le Centre de Télésurveillance du Crédit Agricole Mutuel (C.T. CAM) a depuis ouvert son capital à l’ensemble des Caisses régionales, et a signé en octobre 2009 un partenariat avec Pacifica, afin de développer la prescription de ses offres aux particuliers et aux entreprises.

Une double « levée de doutes »

Le C.T. CAM installe des systèmes d’alarme discrets et sans fil, qui alertent en cas d’intrusion. Le technicien en charge s’adresse ensuite à l’occupant via un interphone. En l’absence de réponse, il visionne les images vidéo. Cette double « levée de doutes » permet de faire appel aux forces de l’ordre, et pas simplement à une société privée de vigiles – qui ne pourrait que constater l’effraction et non appréhender un voleur.

Une filiale dédiée à la téléassistance

Parce que la téléassistance est un marché particulièrement porteur (+10 % depuis 2004), le C.T. CAM a créé en 2009 une filiale dédiée, Serenica Téléassistance. Elle propose un pack permettant de s’équiper d’un bracelet ou d’un pendentif, doté d’un bouton d’alarme. Lorsqu’il est pressé, un téléopérateur dialogue avec la personne concernée, et peut ainsi alerter les proches ou services d’urgence. Un complément idéal à la télésurveillance, qui offre une sécurité d’un grand confort.

(*source : Ministère de l'intérieur)

www.ctcam.fr

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.