Thème Relation client 

Les nouvelles tendances de l'épargne (1/5)

Le 13/07/10

Epargne : les nouvelles pratiques 

Les habitudes des épargnants ont évolué au fil des années. Conscients des aléas de la vie et des bouleversements financiers, ils ont adapté leur comportement pour y faire face. Explications.

Nouvelles tendances de l'épargne
En matière d'épargne, les Français sont prudents, conscients des difficultés de la vie

Les épargnants d'aujourd'hui ne ressemblent en rien à leurs homologues d'hier. En trente ou quarante ans, les habitudes ont changé : les seniors accordent désormais une importance majeure à la flexibilité (âge de la retraite, offres commerciales, etc) et veulent avoir le choix de venir en aide à leurs proches auxquels ils souhaitent transmettre leur argent, leur patrimoine mais aussi leurs valeurs. Les liens intergénérationnels se sont affermis.

Dans le monde, la crise économique a contraint les épargnants à adopter des stratégies de survie à court terme et à revoir leur organisation financière. Ils utilisent moins leurs cartes de crédit, puisent dans leur bas de laine pour payer leurs factures et certains cessent même de mettre de l'argent de côté pour leur retraite.

Enfin, selon une enquête sur les finances des ménages européens réalisée par TNS en novembre 2009, plus d'un tiers de la population active adulte ne sait pas si les titres boursiers constituent un bon ou un mauvais investissement et s'ils peuvent en attendre un complément de retraite.

Les épargnants craignent pour l'avenir de leurs enfants

En France, "ces seniors d'un nouveau type estiment qu'épargner, c'est tout d'abord ne pas dépenser, protéger son capital et le faire fructifier, commente Françoise Cacheux, chargée de projets Épargne à Crédit Agricole SA. Ils ont conscience de l'instabilité de l'univers dans lequel ils évoluent, tant à titre personnel qu'en ce qui concerne leur environnement économique. Et cela se traduit dans leur comportement d'épargnant."

Leurs craintes pour l'avenir se sont renforcées aussi bien pour eux-mêmes (perte d'emploi, niveau de retraite) que pour leurs enfants. D'ailleurs, le taux d'épargne des Français a grimpé à 16,8 % au troisième trimestre 2009 selon l’Insee (le taux était de 14,8 % au troisième trimestre 2008).

Comme partout dans le monde, ils se recentrent sur la famille et arbitrent plus qu'auparavant entre la nécessité d'épargner et le besoin de maintenir leur niveau de vie.

Les placements à long terme plébiscités

Par ailleurs, les clivages sociaux se sont accentués : les plus aisés souffrent moins des effets de la crise que les plus modestes mais les classes moyennes développent des inquiétudes presque aussi importantes que celles exprimées par les employés et les ouvriers.

En termes de produits financiers, après avoir fait la part belle aux placements de court terme, ils opèrent un retour sur les placements de long terme, notamment sur l'assurance vie en euros.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.