La viticulture française s'exporte (1/5)

Le 28/02/13

Vins et spiritueux : une filière d'avenir 

Si le secteur viticole venait à disparaître, c'est tout l'équilibre économique de la France qui serait remis en question. Pour l'heure, fort heureusement, la tendance est plutôt favorable. Panorama d'un secteur clé de l'économie hexagonale dans lequel les Caisses régionales de Crédit Agricole sont plus que jamais impliquées.

Filière viticulture du Crédit Agricole
Le Crédit Agricole accompagne la viticulture française. © 2013 Thinkstock

Dans un climat économique globalement morose, l'état de santé de la filière viticole française fait indéniablement partie des bonnes nouvelles de l'année dernière ! En effet, selon France AgriMer (Etablisssement national des produits de l'agriculture et de la mer), le millésime 2012 restera marqué par deux éléments « historiques » : l'arrêt de la chute de la consommation de vins en France et surtout un véritable boom des exportations, qui ont franchi pour la première fois la barre des 11 milliards d'euros, en hausse d'un milliard par rapport à 2011...

Ces performances n'ont rien d'anecdotiques car les vins et spiritueux représentent, depuis quelques années, le deuxième poste excédentaire de la balance commerciale hexagonale, derrière l'aéronautique. Les principaux clients de nos précieuses bouteilles sont aujourd'hui les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, l'Allemagne et Singapour. Si tous les marchés sont en hausse à l'exception de l'Allemagne, la Chine et Singapour se distinguent par une croissance très forte des acquisitions (respectivement + 17 et + 22 %). Les best-sellers sont le cognac, le champagne et le bordeaux, qui représentent à eux trois 64 % des exportations.

Le vin, moteur économique des territoires

Essentielles pour le rayonnement de la France, les activités liées à l'exportation de vins et spiritueux sont également cruciales pour la vitalité de l'emploi et le dynamisme socio-économique des territoires français. Au total, le secteur représente 558 000 emplois directs et indirects, dont l'essentiel est réparti sur 17 régions productrices (selon les données du site Vin et Société).

Pour le Crédit Agricole, première banque de la filière vitivinicole, contribuer à la viabilité et au développement des entreprises du secteur est une priorité d'autant plus grande que les liens entre la Banque verte et le vin sont historiques et profonds. 

Filières dédiées et outils sur mesure

Dans les différentes Caisses régionales, cet engagement se concrétise par la création de filières d'expertises dédiées (à l'instar des pôles Champagne du Crédit Agricole du Nord Est et Cognac du Crédit Agricole Charente-Périgord), par l'ouverture d'agences dédiées comme les espaces viticoles du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne ainsi que par la mise en place de solutions taillées sur mesure pour les problématiques des exploitants et négociants : le site WineAlley, les services Expert Vin Export, les packs e-commerce (création de boutiques en lignes personnalisées) ou encore Square Viti, l'agence immobilière spécialisée dans la vente de domaines créée par le Crédit Agricole d'Aquitaine.

A cette offre de services complète s'ajoute désormais l'action de CA Grands Crus qui, aux côtés de ses activités de gestionnaire de châteaux, a choisi depuis l'an dernier de contribuer à la pérennité d'entreprises familiales via la prise de participation.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.