Toulouse 31
Le 24/01/12

Le groupe Crédit Agricole aide Latécoère à financer son avenir 

Le sous-traitant aéronautique de Toulouse a fait appel à ses banques, dont différentes entités du groupe Crédit Agricole, pour réaménager sa dette et assurer ainsi le développement de son activité.

Le groupe Crédit Agricole aide Latécoère à financer son avenir
Bertrand Parmentier, directeur général de Latécoère, a été frappé par la bonne articulation des expertises locales et nationales du groupe Crédit Agricole © Rémy Gabalda_Latécoère.

Au terme de six mois de négociations, Latécoère, équipementier aéronautique de Toulouse, a obtenu le 22 décembre un accord sur le refinancement de sa dette, grâce à l’expertise commune de la Caisse régionale de Toulouse 31 et de trois filiales du groupe, Crédit Agricole Corporate and Investment BankCrédit Agricole Leasing & Factoring et LCL.

Allongement des échéances de remboursement

Le sous-traitant toulousain, qui emploie 3 700 personnes, avait connu des difficultés financières en 2009. Il avait jusqu’à présent des relations bilatérales avec 13 banques. Désormais, il n’a plus qu’un crédit syndiqué de 320 millions d’euros. La refonte de sa dette s’est aussi traduite par un allongement des échéances de remboursement (jusqu’à 7 ans pour la tranche principale) : « Cela permet une adéquation entre le profil de dette de l’entreprise et ses revenus futurs. Nous avons calé le financement sur le modèle de Latécoère qui travaille à des projets de long ou très long terme », souligne Guillaume Nicolay, à la direction des Affaires spéciales de Crédit Agricole Corporate and Investment Bank à Paris.

Un contrat d’affacturage

Reporter la principale échéance à 2018 permet notamment à Latécoère de rembourser par anticipation une partie des obligations convertibles qui arrivaient à échéance en 2015. Mais le réaménagement de la dette n’est pas le seul bol d’air que confère cet accord.

Ainsi, Stéphane Boullay, directeur des Marchés et Réseaux professionnels à la Caisse régionale de Toulouse 31, rappelle une idée qu’il a proposée : « Un contrat d’affacturage a été mis en place. Il permet de monétiser par anticipation les contrats que l’entreprise a avec ses donneurs d’ordre, générant un supplément de ressources de 76 millions d’euros ».

Enfin, les banques ont rallongé les lignes de couverture de change de 2012 à 2014, un point crucial pour une entreprise dont la totalité des revenus est exprimée en dollars alors qu'une partie des coûts est payée en euros.

Articulation du local et du national

Au bout du compte, Bertrand Parmentier, directeur général de Latécoère souligne « l’alchimie » qui a œuvré : « L’ensemble des banques nous a accompagné, mais s’agissant du groupe Crédit Agricole, j’ai été frappé par l’articulation du local et du national.  La conjugaison des métiers d’expertise du groupe a été alimentée par une compréhension intime de notre business et de notre rôle dans la région par notre interlocuteur local qu’est la Caisse régionale ».

© creditagricole.info / janvier 2012

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.