Thème Agriculture 

Les coopératives agroalimentaires (1/4)

Le 23/01/12

Le Crédit Agricole se mobilise pour les coopératives agroalimentaires 

D’année en année, la population mondiale ne cesse d’augmenter : elle atteindra les neuf milliards en 2050, contre sept aujourd’hui. Un défi démographique auquel entend faire face le monde agroalimentaire avec l'aide du Crédit Agricole, premier banquier du secteur.

Le Crédit Agricole se mobilise pour les coopératives agroalimentaires

L’accroissement constant des besoins alimentaires, ajouté aux aléas climatiques et à de futures évolutions de l’environnement réglementaire (réforme de la Politique agricole commune en 2013), donne lieu à une volatilité importante du prix des matières premières. Afin de s’y préparer, le secteur agroalimentaire français, et notamment les coopératives, envisagent d’importants mouvements de restructuration. Avec 40 % de part de marché, soit plus de 82 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2010, ces dernières occupent une place de choix sur le marché français de l’agroalimentaire.

Les rachats de marques se multiplient

Ces dernières années, deux tendances ont marqué le secteur. Tout d’abord, les coopératives agricoles ont renforcé leur présence sur la partie industrielle de la chaîne de valeur en rachetant des marques. En se positionnant sur la transformation des matières premières, elles offrent des débouchés supplémentaires à leurs adhérents, se rapprochent des consommateurs et multiplient ainsi leurs chances de se développer face à la grande distribution. En témoigne le groupe coopératif Limagrain qui, en rachetant Papy Brossard avec le soutien du Crédit Agricole Centre-France, s’octroie la troisième place sur le marché de la boulangerie viennoiserie pâtisserie. C’est également le cas de la Cooperl Arc Atlantique, premier groupe porcin français qui, en faisant l’acquisition de Brocéliande avec l’aide de la Caisse régionale des Côtes-d’Armor, a développé son activité dans la production de jambon et la salaisonnerie.

Consolidation du secteur nécessaire

Ensuite, en se concentrant entre acteurs de l’amont et de l’aval, elles visent à se doter d’une taille critique pour aboutir à un modèle compétitif, en France comme à l’étranger. « Les coopératives cherchent à mettre leur taille en adéquation avec celle du marché international auquel elles sont confrontées », souligne François Moury, directeur du pôle agroalimentaire à Crédit Agricole SA. Ainsi, l’Acooa, dont le Crédit Agricole est partenaire, est la première association française entre une union de coopératives à vocation économique (InVivo) et une confédération de coopératives à vocation syndicale (Coop de France).

Le Crédit Agricole, un acteur légitime

Leader historique dans le domaine de la banque de gestion et de financement des acteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de l’agro-industrie en France, le Crédit Agricole est aujourd’hui un bailleur de fonds reconnu par l’ensemble de la filière. Alors que 2012 a été proclamée « Année internationale des coopératives » par l’Onu, il réaffirme des ambitions fortes auprès des entreprises agroalimentaires, en en faisant l’un de ses quatre domaines d’excellence. Afin de les accompagner dans leur adaptation au nouveau paysage économique, un pôle agroalimentaire a été créé à Crédit Agricole SA. « Nous souhaitons développer notre rôle de banque conseil pour devenir, d’ici dix ans, la banque de référence face aux enjeux mondiaux de sécurité alimentaire », conclut François Moury.

© creditagricole.info / janvier 2012

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.